Climat: le secrétaire général de l'ONU réclame des ambitions relevées

Des bicyclettes avec les messages « Des villes plus... (PHOTO MARTIN MEISSNER, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Des bicyclettes avec les messages « Des villes plus vertes » et « Sauvez la planète » ont été mises à la disposition des participants à la COP 23, le 6 novembre à Bonn, en Allemagne.

PHOTO MARTIN MEISSNER, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Associated Press
NATIONS UNIES

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a estimé vendredi que le monde devait « intensifier ses actions » pour limiter l'impact négatif du réchauffement de la planète et « relever les ambitions » pour y parvenir.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres... (PHOTO PATRICIA DE MELO MOREIRA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres

PHOTO PATRICIA DE MELO MOREIRA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

En indiquant se rendre à Bonn en Allemagne pour participer à la COP 23, le secrétaire général de l'ONU a précisé, lors d'un point-presse, qu'il défendrait devant les délégués plusieurs champs d'action.

La possibilité de réaliser l'objectif d'un réchauffement limité à 2 degrés pourrait disparaître dans 20 ans ou moins alors qu'il faut réduire de 25 % supplémentaires les émissions de gaz d'ici 2020, a-t-il ainsi souligné. « Nous devons aussi faire davantage pour aider les pays à faire face aux chocs climatiques, notamment les plus vulnérables ».

Dans le domaine financier, il faut réunir les 100 milliards de dollars prévus chaque année pour les pays en voie de développement, une action « cruciale pour établir la confiance ». « Nous devons faire davantage » aussi en matière de partenariats, a poursuivi le secrétaire général, en se félicitant de l'implication de différents acteurs à différents niveaux mus par le même souci de limiter le réchauffement de la planète.

Antonio Guterres a enfin rappelé qu'il entendait convoquer un sommet Climat en septembre 2019 « afin de mobiliser les énergies politiques et économiques aux plus hauts niveaux ».

Les négociations en cours à Bonn se poursuivent jusqu'à mercredi avec des délégués de 197 États, qui céderont ensuite la place à des responsables politiques - ministres, chefs d'État, et côté américain un diplomate.

Avant de se rendre à Bonn, Antonio Guterres participera en fin de semaine aux Philippines à un sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Après l'Allemagne, il se rendra à Londres pour un discours consacré à la lutte contre le terrorisme et les droits de l'homme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer