• Accueil > 
  • Environnement 
  • > Abattage d'arbres dans la forêt de Bialowieza: des ONG portent plainte devant la Commission... 

Abattage d'arbres dans la forêt de Bialowieza: des ONG portent plainte devant la Commission européenne

Classée patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, cette... (Archives AFP)

Agrandir

Classée patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, cette forêt, qui existe depuis la fonte des glaces il y a 12 000 ans, abrite 20 000 espèces d'animaux.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
VARSOVIE

Plusieurs organisations écologistes, dont Greenpeace et le Fonds mondial pour la nature (WWF), ont porté plainte mardi devant la Commission européenne contre un plan du gouvernement polonais d'abattage d'arbres dans la forêt de Bialowieza qui abrite les derniers exemples de forêt primaire en Europe.

Bruxelles s'est déclaré «préoccupé» par les décisions prises à Varsovie sur ce site du réseau européen Natura 2000.

Fin mars, le ministre polonais de l'Environnement Jan Szyszko a annoncé l'augmentation du volume d'arbres à abattre dans cette forêt située entre le Bélarus et la Pologne, invoquant la lutte contre une invasion d'insectes xylophages.

L'annonce a provoqué les protestations d'écologistes, de scientifiques ainsi que l'inquiétude de la Commission européenne. Greenpeace a réuni 140 000 signatures sous un appel à la retenue.

Selon les organisations écologistes, la décision ministérielle viole la directive européenne sur la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages.

«La législation locale ne nous permet pas de faire appel de cette décision en Pologne. Aussi avons-nous décidé de saisir la Commission européenne», a déclaré mardi aux journalistes Agata Szafraniuk, juriste de l'organisation ClientEarth spécialisée dans le droit de l'environnement et les questions de justice environnementale en Europe.

Les ONG ont aussi appelé la Commission européenne à prendre des mesures provisoires pour empêcher des «conséquences irréversibles» pour certains habitats, l'abattage d'arbres risquant de commencer «bientôt, même ce printemps», selon elles.

«La Commission - préoccupée par cette décision - (...) a décidé de contacter les autorités polonaises pour s'assurer que les interventions proposées sont conformes à la loi de l'Union européenne», a déclaré mardi à l'AFP Iris Petsa, une porte-parole de la Commission.

«En se basant sur les réponses polonaises, reçues seulement hier, la Commission décidera des démarches à entreprendre», a-t-elle ajouté.

La semaine dernière, des militants de Greenpeace ont suspendu une banderole sur le toit du ministère de l'Environnement à Varsovie avec l'inscription: «Étendez la surface du parc naturel à l'ensemble de la forêt de Bialowieza» ce qui permettrait de garantir la protection de ses 150 000 hectares.

«On risque de transformer cette forêt en plantation d'arbres et réduire notre patrimoine naturel en planches de bois», a prévenu mardi Robert Cyglicki, le chef de la branche polonaise de Greenpeace.

Classée patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, cette forêt, qui existe depuis la fonte des glaces il y a 12 000 ans, abrite 20 000 espèces d'animaux. Parmi elles, le bison, le plus grand animal terrestre d'Europe, mais aussi le lynx et le loup. C'est ici que poussent les arbres les plus hauts du continent, des sapins de 50 mètres, des chênes et des frênes de plus de 40 mètres de haut.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer