Greenpeace dénonce à Montréal la chasse à la baleine

En dépit du moratoire international sur la chasse,... (Photo: AP)

Agrandir

En dépit du moratoire international sur la chasse, en vigueur depuis 1986, l'Islande, la Norvège et le Japon s'octroient unilatéralement leurs quotas.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le groupe environnementaliste Greenpeace tient ce lundi diverses vigiles à travers le monde, dont une à Montréal, pour dénoncer la condamnation à un an de prison avec sursis de deux de ses activistes qui avaient levé le voile sur ce qu'ils ont appelé la corruption entourant la chasse baleinière au Japon.

À Montréal, la manifestation débute à 11h00 devant le consulat du Japon situé sur la rue de la Gauchetière Ouest. Pour l'occasion, les sympathisants de Greenpeace vêtus de noir présenteront des photos géantes des deux activistes japonais et barndiront des bannières.

Greenpeace rapporte que les deux activites, Junichi Sato et Toru Suzuki, ont été déclarés coupables de vol et de violation de propriété après avoir entamé une enquête liée à la chasse baleinière. Lors de cette enquête, ils ont intercepté l'une des apparentes nombreuses caisses de viande de baleine provenant d'un bateau-usine et destinées à un usage privé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer