Un vaccin jugé «sûr» malgré 12 décès

Pour la première fois depuis le début de la deuxième vague de grippe A (H1N1)... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

La grippe A (H1N1)

Actualité

La grippe A (H1N1)

Ce qui avait commencé avec quelques morts mystérieuses au Mexique fait maintenant trembler le monde entier. Consultez notre dossier complet. »

Sur le même thème

Pour la première fois depuis le début de la deuxième vague de grippe A (H1N1) au Canada, le fédéral vient de produire un rapport qui indique que le nombre de cas d'allergies graves à ce vaccin est le même que celui observé après toute vaccination.

Malgré tout, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) s'attend à ce que les provinces concernées mènent une enquête sur les 12 morts déclarées à la suite du vaccin et sur quatre fausses couches dont les causes demeurent incertaines.

 

En moyenne, que ce soit pour la grippe saisonnière ou pour les vaccins administrés aux enfants, on signale 1 cas d'effets secondaires graves pour 100 000 vaccinations. Dans le cas de la grippe A (H1N1), le taux d'effets secondaires graves enregistré est de 0,91 cas pour 100 000 doses.

Ce rapport sur «les effets secondaires suivant l'immunisation» est dévoilé alors que l'Agence vient d'annoncer un net recul de la deuxième vague de la grippe A (H1N1). Un seul cas de grippe A (H1N1) a été déclaré au pays depuis trois semaines, pour un décès enregistré, en Ontario, la province la plus touchée.

Dans son rapport de surveillance des effets secondaires, daté du 28 janvier, on confirme que 25,14 millions de doses du vaccin ont été distribuées au pays. Selon l'ASPC, environ 15 millions de Canadiens ont reçu le vaccin jusqu'à maintenant, soit environ 45% de la population.

De ce nombre, 5994 personnes ont éprouvé des effets secondaires, dont 230 qui ont eu une réaction jugée grave (réaction au point d'injection, nausées, vomissements, étourdissements, maux de tête, fièvre). La moitié de ces cas, soit 126 personnes, ont souffert d'une réaction anaphylactique, c'est-à-dire d'une allergie grave. L'une de ces personnes en est morte.

À l'Agence de la santé publique du Canada, la porte-parole Caroline Grondin a précisé que ces résultats permettent de conclure que le vaccin est «sûr et efficace». Elle ajoute que la majorité des réactions sont «mineures» et que les réactions graves ont entraîné «une maladie parfois mortelle, une hospitalisation, une invalidité ou la mort».

Syndrome de Guillain-Barré

L'Agence de la santé continue par ailleurs son enquête sur 24 cas de syndrome de Guillain-Barré (SGB), une maladie qui se caractérise par une faiblesse ou une paralysie soudaines. Même si on signale que les Canadiens risquent davantage de contracter le SGB à la suite d'une mauvaise grippe que d'un vaccin, on note que, depuis 12 ans, 79 cas du syndrome ont été déclarés à la suite du vaccin contre la grippe saisonnière. C'est peu par rapport aux 24 cas répertoriés en quelques mois à peine après le vaccin contre la grippe A (H1N1).

Quant aux femmes enceintes qui ont reçu le vaccin (au nombre de 100 000), l'Agence signale que 26 ont eu des effets secondaires. De ce nombre, il y a eu un cas où les mouvements du bébé ont diminué et quatre fausses couches. À ce sujet, le rapport précise que rien n'indique que le vaccin est en cause et que le nombre de fausses couches signalées correspond au nombre auquel on peut s'attendre chez «les femmes enceintes non vaccinées».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer