Phyllida Lloyd met le gouvernement grec en émoi

Mamma Mia... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Mamma Mia

Photo: archives La Presse

Agence France-Presse
Athènes

Le ministère grec des Finances s'est fendu d'un courrier à la cinéaste britannique Phyllida Lloyd, auteur du film Mamma Mia, tourné en Grèce, pour lui assurer, que la Grèce n'entendait pas privatiser son littoral, contrairement aux craintes exprimées par la réalisatrice dans une lettre au gouvernement.

«Permettez-moi de vous assurer que nous ne sommes certainement pas en train de privatiser nos côtes», a affirmé le ministère dans un courrier rendu public mardi soir.

La cinéaste n'est pas la seule à s'inquiéter: associations de défense de l'environnement, partis d'opposition et société civile sont fortement mobilisés depuis plusieurs mois contre les projets de loi d'aménagement du littoral et la mise en vente de plages pour renflouer les caisses de l'État.

Le ministère, après avoir félicité la réalisatrice pour son travail sur le film Mamma Mia (2008) tourné sur les îles de Skiathos et Skopelos en mer Égée, la gratifie d'une explication de texte législatif à propos d'un amendement sur la définition du littoral voté début août au parlement.

Cet amendement «se borne à accélérer la délimitation du littoral grec», un projet vieux de plusieurs décennies qui a été mené à bien «sur moins de 10%» des 15 000 kilomètres de côtes du pays, affirme le ministère.

En aucun cas, il ne s'agit de permettre le bétonnage du littoral, le but est au contraire d'avoir les outils pour combattre les constructions illégales, explique-t-il encore.

Dans un courrier cette semaine au ministère grec du Tourisme, la cinéaste Phyllida Lloyd exprimait sa forte opposition à tout projet de privatisation du littoral et des plages soulignant que le paysage grec «d'une incomparable beauté était le plus beau cadeau au monde offert aux amateurs de cinéma».

Le projet de loi initial du ministère des Finances visait à «simplifier l'usage des zones littorales à des fins économiques».

Seul l'article sur la délimitation du littoral a finalement été soumis au vote des députés, sans pour autant rassurer les opposants.

Parallèlement à ce projet de loi, le transfert par l'État de centaines d'hectares de terrains en bord de mer, certains sur des portions de littoral sauvages et protégées, à l'organisme chargé des privatisations (Taiped), fait craindre un développement à outrance des côtes grecques encore préservées.

Lancée à Londres en 1999, la comédie musicale Mamma Mia! est devenue en 2008 un film à succès avec Meryl Streep.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer