Jim Carrey donne une «drôle» d'entrevue

Jim Carrey lors d'une fête organisée par Harper's Bazaar, samedi soir... (PHOTO CHARLES SYKES, INVISION/ASSOCAITED PRESS)

Agrandir

Jim Carrey lors d'une fête organisée par Harper's Bazaar, samedi soir

PHOTO CHARLES SYKES, INVISION/ASSOCAITED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jim Carrey cherchait à faire la «chose la plus insignifiante possible», samedi dernier, et il s'est retrouvé à la fête Harper's Bazaar célébrant les «icônes», dans le cadre de la Semaine de la mode de New York.

«Je ne crois pas aux icônes, aux personnalités. Je crois que la paix réside au-delà des personnalités, au-delà de l'invention et du déguisement», a déclaré le comédien à Catt Sadler, d'E! News, sur le tapis rouge de l'événement.

De toute évidence mal à l'aise, la journaliste lui a fait remarquer qu'il s'était tout de même très bien habillé pour l'occasion.

Le Canadien lui a répondu «qu'il n'existait pas  et «qu'il n'y a que des choses qui se passent». Carrey a terminé l'entrevue en déclarant «que ce n'était pas notre monde» et que «la bonne nouvelle est que nous n'étions pas importants».




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer