Soutien de Clinton, George Clooney salue le rôle Sanders

«J'aime vraiment Bernie et je pense que ce... (PHOTO AXEL SCHMIDT, ARCHIVES AP)

Agrandir

«J'aime vraiment Bernie et je pense que ce qu'il dit dans cette campagne est important si vous êtes un démocrate», a déclaré George Clooney.

PHOTO AXEL SCHMIDT, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

L'acteur américain George Clooney, soutien de la première heure d'Hillary Clinton, a salué dimanche le rôle salutaire de son rival Bernie Sanders, en particulier sur la question du financement politique, l'un de ses grands thèmes de campagne.

« Je suis un de ses grands fans », a expliqué l'acteur en évoquant l'ancienne secrétaire d'État dans l'émission Meet the Press sur NBC.

« Mais je veux aussi dire ceci: j'aime vraiment Bernie et je pense que ce qu'il dit dans cette campagne est important si vous êtes un démocrate », a-t-il ajouté à deux jours d'un vote crucial pour les primaires dans l'État de New York.

Interrogé sur les sommes levées lors de dîners avec de richissimes donateurs, comme celui qu'il a organisé vendredi à San Francisco en faveur de Mme Clinton, l'acteur a jugé qu'il s'agissait effectivement de montants « indécents ».

Évoquant la présence de manifestants lors de cette soirée, il a jugé que ces derniers avaient « absolument raison ». « Lorsque la campagne Sanders parle de cela, elle a absolument raison. C'est ridicule qu'il y ait de telles sommes d'argent en politique », je suis d'accord ».

Mais l'acteur a aussi insisté sur le fait que la façon de mettre fin à cette situation était de modifier la loi et que le meilleur moyen d'y parvenir était pour lui que le Sénat passe aux mains des démocrates. D'où la nécessité, a-t-il souligné, de lever des fonds pour ces derniers...

L'acteur a aussi vivement dénoncé la tonalité de la campagne dans le camp républicain. « [Donald] Trump et [Ted] Cruz ont fait de cette campagne une campagne de la peur », a-t-il déploré, jugeant que c'était contraire aux valeurs et à l'histoire de la démocratie américaine.

Hillary Clinton vise une large victoire dans l'Etat de New York dont elle a été sénatrice, avec l'espoir de creuser définitivement l'écart avec son rival dans la course à l'investiture pour la présidentielle de novembre.

Porté par sept victoires consécutives aux primaires dans autant d'États depuis le 22 mars, Bernie Sanders croit toujours une remontée possible et a adopté ces dernières semaines un ton nettement plus incisif face à sa rivale.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer