Avenir du FFM: Coderre souhaite un changement de cap

Denis Coderre, maire de Montréal.... (PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Coderre, maire de Montréal.

PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire Denis Coderre a servi un avertissement à Serge Losique l'invitant à «un changement de cap» afin d'assurer la survie du Festival des films du monde (FFM), à l'aube de son 40e anniversaire.

Jeudi, Denis Coderre prendra part à l'ouverture du FFM, même si Montréal a cessé de financer l'événement depuis l'an dernier. Si le maire a accepté de participer, c'est qu'il dit avoir été convaincu par Dany Laferrière, qui présidera le jury de l'événement, et non pour rétablir les ponts avec l'organisation de Serge Losique. «Ce n'est pas une caution sur ce qui se passe présentement», a-t-il tenu à préciser lors d'une réunion de son comité exécutif.

En fait, Coderre compte même profiter de sa présence au FFM pour «passer directement un message» au promoteur de l'événement. «[Serge] Losique a des décisions à prendre pour l'avenir.»

Qualifiant ce festival d'«institution montréalaise», le maire croit que le 40e anniversaire de l'événement prévu en 2016 marquera un virage important. «Est-ce que ce sera la fin ou le début d'un nouveau chapitre? Ça ne tient qu'à une personne», a laissé tomber Denis Coderre. Le maire a ajouté que le FFM a «connu de belles années», mais qu'il était temps de passer à autre étape.

Lors d'un point de presse tenu quelques heures après cette sortie, Denis Coderre a précisé ne pas demander explicitement le départ de M. Losique. «Je veux bien conserver le FFM, mais il faut qu'il y ait du changement à l'intérieur», a-t-il dit, sans préciser la nature du changement qu'il souhaite.

Il est également resté flou sur les raisons qui ont poussé Montréal à retirer le financement au festival. «Il y a un imbroglio, ne nous mettons pas la tête dans le sable, il faut un changement de cap pour le FFM», a-t-il simplement dit.

Rencontré hier, en début d'après-midi, dans les locaux du FFM, Serge Losique s'est fait avare de commentaires. «Je n'ai pas de commentaires. Dans la vie, on dit beaucoup de choses. Tout le monde a ses opinions.»

Il a toutefois ajouté ne pas avoir été offensé par la sortie du maire. «Pas du tout. Moi, je m'occupe du festival et des bons films que les gens regardent. Je ne m'occupe pas de ce que les gens pensent. Je n'ai pas le temps pour ça.»

- Avec la collaboration d'André Duchesne

PRÉCISION : Dans une version précédente de ce texte, nous avons erronément écrit que le maire Denis Coderre avait publiquement invité Serge Losique à se retirer du Festival des films du monde (FFM). Nos excuses.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer