Le FFM se dévoile en 2.0

Le président du Festival des films du monde... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le président du Festival des films du monde (FFM), Serge Losique (ci-dessus, en 2014), a dévoilé hier sa 39e programmation, composée de 270 longs métrages et de 199 courts.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival des films du monde (FFM) a dévoilé partiellement hier le contenu de sa 39e édition, qui se déroulera du 27 août au 7 septembre. Fidèle à son habitude, le festival, dédié cette année à Manoel de Oliveira, proposera une programmation touffue de 270 longs métrages et 199 courts, mais dépourvue de grands noms.

Soucieux de «prendre le virage 2.0», le FFM a tenu une conférence de presse virtuelle au cours de laquelle les journalistes étaient appelés à soumettre leurs questions en ligne. Le président Serge Losique et son équipe répondaient ensuite aux interrogations en français et en anglais par le truchement d'un forum de discussion.

Certaines questions ayant trait à la restructuration, au financement et à l'appui des institutions sont ainsi demeurées sans réponse, les organisateurs préférant se préoccuper «de la programmation et pas d'intendance». De nombreuses autres ont reçu des réponses évasives. «Pourquoi y a-t-il un seul film canadien en compétition?», a demandé un journaliste. «D'après les films soumis, c'est celui que nous avons choisi.»

Vingt-six films en compétition mondiale

L'organisation a tout de même divulgué la liste des 26 films originaires de 31 pays inscrits en compétition mondiale. Une liste dominée par des réalisateurs peu ou pas connus. Tous sont admissibles au Grand Prix des Amériques remis par le jury présidé par l'écrivain et nouvel académicien Dany Laferrière et son équipe (l'actrice et photographe Tea Falco, le réalisateur Ventura Pons, le critique Peter Rainer, le professeur Gerardo Salcedo et le producteur et réalisateur Luis Urquiza).

Un seul film canadien a retenu l'attention des sélectionneurs: Mes ennemis, second long métrage du Québécois Stéphane Géhami (En plein coeur, présenté au FFM en 2008). Le film met en vedette Louise Marleau dans le rôle d'une pianiste alcoolique, Jean-François Casabonne et Maxim Gaudette.

Parmi les autres oeuvres retenues en compétition, citons 2 Nights Till Morning (Finlande et Lituanie) de Mikko Kuparinen, avec Marie-Josée Croze, où l'on assiste à la rencontre d'un homme et d'une femme lors de l'éruption du volcan Eyjafjöll, L'âme d'un espion (Russie) de Vladimir Bortko, avec Sandrine Bonnaire, l'histoire d'un agent secret russe qui cherche à obtenir l'asile politique, Fou d'amour (France) de Philippe Ramos, sur un homme guillotiné (Melvil Poupaud) dont la tête se met à parler, et Outliving Emily (États-Unis) d'Eric Weber, avec Olympia Dukakis et Alexis Bledel (qui fera un saut à Montréal), récit d'un mariage tumultueux.

Le FFM a également dévoilé la liste des 25 films retenus dans la Compétition des premières oeuvres. Tous ces films se disputeront le Prix de la première oeuvre décerné par le jury mené par Pierre-Henri Deleau, cofondateur de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes.

On rendra également hommage au producteur britannique David Puttnam, qui sera présent afin de donner une classe de maître le vendredi 28 août. Cinq de ses oeuvres, dont Mission et Chariots of Fire, feront l'objet d'une projection.

Rappelons que le film iranien controversé Muhammad de Majid Majidi, qui porte sur l'enfance de celui qui allait devenir le prophète Mahomet, a été choisi pour ouvrir le festival. Le réalisateur de Baran et des Enfants du ciel sera présent avec toute son équipe. Le film de clôture sera quant à lui annoncé prochainement.

__________________________________________________________________________

Infos: ffm-montreal.org

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer