Oscars, chatouilles, sexting: les films qui font du bruit à Sundance

Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan met en...

Agrandir

Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan met en vedette Kyle Chandler et Casey Affleck.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Park City

Oscars, sexting, chatouilles, chasseuses d'aigles ou flatulences: cinq films font particulièrement parler d'eux au festival américain du film indépendant de Sundance, qui se termine dimanche.

Manchester by the Sea

Ce drame de Kenneth Lonergan est l'un des plus acclamés à Sundance, qui se tient dans la station de ski de Park City, dans l'Utah, et les critiques le voient déjà en lice pour les Oscars de 2017.

Il raconte l'histoire d'un homme de ménage joué par Casey Affleck, qui s'installe dans une petite ville du Massachusetts pour s'occuper de son neveu après une tragédie familiale. Le magasin en ligne Amazon a racheté les droits du film ce week-end pour 10 millions de dollars, montrant à nouveau qu'il devient l'un des acteurs de poids du secteur.

Tickled

Un journaliste de Nouvelle-Zélande découvre une mystérieuse compétition de chatouilles à Los Angeles, et son enquête suscite harcèlement et campagne de dénigrement d'une communauté qui tenait à rester dans l'ombre.

C'est l'intrigue du documentaire décalé Tickled («chatouillé») de David Farrier et Dylan Reeve.

«Le défi était de faire un film sur des gens qui ne voulaient pas qu'on parle d'eux», a raconté Dylan Reeve sur son expérience. «Nous avons eu des gens qui sont venus jusqu'en Nouvelle-Zélande pour nous dire qu'il n'y avait rien à raconter».

Swiss Army Man

C'était l'un des films les plus attendus du festival: dans Swiss Army Man, Daniel Radcliffe, mondialement connu pour avoir incarné Harry Potter, joue le rôle d'un cadavre flatulent, pour lequel se prend d'amitié un homme (Paul Dano) échoué sur une île.

Ce «drame-péteur» selon les auteurs-réalisateurs Daniel Kwan et Daniel Scheinert a récolté des réactions plus que mitigées lors de sa première à guichet fermé, nombre de spectateurs quittant la salle en pleine projection.

The Eagle Huntress

Les stars d'Hollywood font partie du décor au festival de Sundance, mais il est plus rare de voir une chasseuse d'aigles de 13 ans venue de Mongolie se promener dans les rues de la station de ski où a lieu le festival.

La jeune fille, Aisholpan, sujet du documentaire The Eagle Huntress, est venue à Sundance en robe traditionnelle accompagnée de quelques aigles pour la première du film, coproduit par Daisy Ridley, vedette du nouveau Star Wars: Le réveil de la force.

«Dès l'instant où je l'ai vue, j'ai su que je voulais participer» au film, a déclaré Daisy Ridley sur Instagram.

Weiner

Anthony Weiner, le parlementaire forcé de démissionner du Congrès américain à la suite d'un scandale de sexting en 2011, se retrouve au centre d'un documentaire chroniquant son retour raté en politique en 2013, à cause d'une seconde affaire de textos à caractère sexuels.

Codirigé par l'ex-directeur de l'équipe d'Anthony Weiner, Josh Kriegman, avec Elyse Steinberg, Weiner suit l'ex-parlementaire et sa femme, Huma Abedin, une proche collaboratrice d'Hillary Clinton, au moment où sa campagne pour la mairie de New York en 2013 s'effondre à la suite des révélations de nouveaux messages salés échangés avec une femme sous le pseudo plein de promesses «Carlos Danger».

Dans l'une des scènes, on voit Weiner fuir par l'arrière d'un McDonald's pour éviter un face à face avec une femme avec qui il avait échangé des messages, surnommée «Pineapple» (ananas) par son équipe.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer