Alejandro Amenábar ouvrira le festival de San Sebastian

Emma Watson et Ethan Hawke dans Regression d'Alejandro... (PHOTO FOURNIE PAR TWC/ELEVATION/REMSTAR)

Agrandir

Emma Watson et Ethan Hawke dans Regression d'Alejandro Amenábar.

PHOTO FOURNIE PAR TWC/ELEVATION/REMSTAR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Madrid

Le dernier film du cinéaste espagnol Alejandro Amenábar, Régression ouvrira le Festival international de San Sebastian le 18 septembre, en première mondiale, ont annoncé vendredi les organisateurs.

L'Américain Ethan Hawke et la britannique Emma Watson sont les principaux protagonistes de l'oeuvre qui sera projetée en section officielle hors compétition. Elle conte l'histoire d'une jeune femme (Watson) qui accuse son père d'un crime. Mais à l'arrivée du détective Bruce Kenner (Hawke), tout se complique avec une sombre conspiration.

Amenàbar revient ainsi au «thriller» psychologique, un genre qu'il avait déjà dominé avec Tesis ou Ouvre les yeux. Le réalisateur de Mar adentro - Oscar 2004 du meilleur film étranger - signe également le scénario de son sixième long métrage.

À San Sebastian, les frères cinéastes pyrénéens Jean-Marie et Arnaud Larrieu présenteront pour la première fois hors de France 21 nuits avec Pattie.

Figureront également en compétition officielle pour le grand prix - la «concha de oro», coquille d'or - The Boy and the Beast du Japonais Mamoru Hosoda, Sparrows de l'Islandais Rúnar Rúnarsson ou Moira du Georgien Levan Tutberidze.

Le festival présentera par ailleurs les nouveaux films de l'Espagnol Alex de la Iglesia, Ma grande nuit ou de l'Argentin Pablo Agüero, Eva ne dort pas, chronique du périple macabre en Europe du cadavre embaumé de défunte Première dame argentine, Eva Perón, (décédée en 1952).

La 63e édition du festival s'achèvera le 26 septembre avec la projection d'un thriller musical, London Road, du Britannique Norris.

Adaptation d'une oeuvre musicale homonyme, London Road s'inspire de faits réels qui avaient marqué en 2006 le comté anglais de Suffolk, quand la quiétude de la ville d'Ipswich avait été troublée par les assassinats de cinq femmes.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer