Festival du film black: Chassagne et Anglade honorées

Fabienne Colas, du Festival international du film black... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Fabienne Colas, du Festival international du film black de Montréal, a dévoilé hier la programmation de la prochaine édition.

Photo: François Roy, La Presse

Régine Chassagne, cofondatrice du groupe Arcade Fire, et Dominique Anglade, PDG de Montréal International, recevront le prix Impact social lors de la 10e édition du Festival international du film black de Montréal (FIFBM), ont annoncé les organisateurs hier matin.

L'annonce a été faite en conférence de presse alors qu'était dévoilée la programmation complète de l'événement qui aura lieu du 23 au 28 septembre.

Les deux femmes recevront le prix Impact social pour leur travail ayant mené à la création de la fondation KANPE, qui aide les familles à subvenir à leurs besoins et à assurer leur autonomie financière dans les régions rurales d'Haïti. D'origine haïtienne, Mmes Chassagne et Anglade sont les deux premières femmes à être ainsi honorées au FIFBM.

La cérémonie aura lieu le vendredi 26 septembre au cinéma Quartier latin et sera suivie de la projection du documentaire Victorieux ou morts, mais jamais prisonniers de Mario Delatour. Le film porte sur l'histoire d'un petit groupe d'ex-officiers de l'armée haïtienne qui, la nuit du 28 juillet 1958, ont tenté de renverser le dictateur François Duvalier.

Savoureux mélange

Cela dit, la 10e édition du Festival se veut un savoureux mélange de films (longs métrages, courts et moyens métrages, documentaires) et d'événement spéciaux.

«On veut aller plus loin, faire plus grand, être plus fou tout en gardant la même audace», s'est exclamée la fondatrice Fabienne Colas en conférence de presse.

On savait déjà que le soir du 24 septembre serait très spécial avec la présentation du premier prix Précurseur au réalisateur américain Spike Lee. Ce dernier sera sur place et présentera, en première internationale, son plus récent film, Da Sweet Blood of Jesus.

Autre première en ce 10e anniversaire, la tenue, le 24 septembre, d'un Black Market, journée de conférences et d'échanges avec des invités américains et canadiens. Au menu de la journée: où trouver le financement d'un film, la distribution alternative et le cinéma engagé.

Parmi les longs métrages présentés, on retiendra entre autres Hope, film d'ouverture de Boris Lojkine présenté à Cannes cette année. On y suit le parcours de deux jeunes Africains qui tentent de traverser le Sahara afin de se rendre en Europe.

Le film Half a Yellow Sun, vu au TIFF l'an dernier, sera projeté en clôture. Le film retrace le parcours de deux soeurs unies dans leur lutte pour l'établissement d'une république indépendante au Nigeria dans les années 60.

Dans la section des documentaires, les sujets abordés toucheront entre autres l'aide au développement en Haïti (Aidependence d'Alice Smeets), les tensions entre Africains et Afro-Américains (Bound: Africans vs African Americans de Peres Owino), les droits civils (Reflections Unheard: Black Woman in Civil Rights de Nevline Nnaji) ou encore de football africain (Roger Milla, la légende d'Alain Fongue et François-Xavier Hiondi Nkam IV).

_________________________________________________________________________________

Programmation et renseignements: montrealblackfilm.com




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer