Festival de Deauville: Jessica Chastain en vedette

Jessica Chastain... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Jessica Chastain

Photo: archives Reuters

Agence France-Presse
Deauville

Pour son 40e anniversaire, le festival du cinéma américain de Deauville, (5-14 septembre), va proposer la première projection en France du nouveau Woody Allen et recevoir entre autres l'actrice Jessica Chastain, le comique Will Ferrel et un nouveau producteur... Mick Jagger.

D'abord rampe de lancement en France des productions hollywoodiennes puis, de plus en plus, vitrine du cinéma d'auteur d'outre-Atlantique, le festival, qui a vu défiler tant de stars américaines, avait caressé l'espoir, pour cet anniversaire, d'accueillir James Cameron.

Mais le champion du monde du box-office mondial avec Titanic, occupé à travailler sur la suite d'Avatar, n'a pas trouvé le temps. En son absence, les projecteurs se tourneront d'abord vers Jessica Chastain.

L'étoile montante californienne rendue célèbre par Zero Dark Thirty recevra un hommage samedi. Elle a multiplié les tournages, notamment The Disappearance of Eleanor Rigby: Them, le troisième volet de l'histoire d'amour de Ned Benson, en avant-première à Deauville dimanche.

Autre temps fort, la venue le vendredi 12 septembre de Mick Jagger. Le chanteur des Rolling Stones assistera à un biopic, dont il est le coproducteur, sur la vie de James Brown.

Dans ce film de Tate Taylor, intitulé Get On Up, le rôle du roi de la soul est confié à Chadwick Boseman, bien connu des amateurs de séries télévisées américaines.

Le festival proposera aussi ce vendredi soir la première projection en France de Magic in the Moonlight, la toute dernière comédie romantique de Woody Allen, tournée dans le sud de la France, et qui se déroule dans les années 1920.

Le thème: un grand magicien de l'époque (Colin Firth, oscar du meilleur acteur en 2011 pour The King's Speech) va tenter de démasquer l'imposture d'une médium (Emma Stone).

La compétition officielle du festival réunit 14 longs métrages.

Parmi les réalisateurs confirmés, Ira Sachs avec Love is Strange, et Gregg Araki avec White Bird.

Pour les premiers films, on notera A Girl Walks Home Alone at Night, parabole de vampires en noir et blanc sur l'Iran, ou encore The Better Angels sur l'enfance d'Abraham Lincoln, avec comme principaux interprètes Jason Clarke et Diane Kruger.

Des hommages seront rendus au comique Will Ferrel, au réalisateur John McTiernan, roi des effets spéciaux avant le numérique, au producteur et scénariste Brian Grazier ou au comédien et producteur Ray Liotta

Les comédiens français Vincent Lindon et Emmanuelle Béart, les réalisateurs Jean-Pierre Jeunet, Claude Lelouch et André Téchiné ou la chorégraphe Marie-Claude Pietragalla font partie du jury présidé par Costa-Gavras.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer