Neuf oeuvres en compétition au Festival du film asiatique de Deauville

Wong Kar-Wai présentera de son côté son dernier...

Agrandir

Wong Kar-Wai présentera de son côté son dernier film, The Grandmaster, un kung-fu historique.

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse

Neuf oeuvres sont en compétition lors du Festival du film asiatique qui devait s'ouvrir mercredi soir à Deauville, en présence des cinéastes chinois Wong Kar-Wai et japonais Sono Sion, à qui des hommages doivent être rendus.

Un Lotus du meilleur film (grand prix) récompensera dimanche l'un des films présentés pour la quinzième édition du festival dans la cité balnéaire normande. Le jury doit être présidé par Jérôme Clément, ancien président du directoire de la chaîne franco-allemande Arte.

L'an dernier, la récompense était allée à Querelles, du cinéaste iranien Morteza Farshbaf.

Parmi les films en compétition, la Corée du Sud aligne deux oeuvres, dont The Weight, de Jeon Kyn-hwan, l'histoire d'un croque-mort bossu ayant les défunts pour seuls amis. Le Chinois Lu Chuan concourt avec The Last Supper, une fresque historique à l'époque de la chute de la dynastie des Qin en 207 av JC.

La Malaisie propose Songlap, l'histoire d'un gang de trafiquants de nouveau-nés, tandis que le Japon offre The Town of Whales, l'histoire d'une soeur qui recherche à Tokyo son frère disparu depuis six ans.

En marge de la compétition officielle, le festival a prévu de rendre hommage au Japonais Sono Sion, dont le dernier film, The Land of Hope, inspiré par le drame de Fukushima, sera présenté deux ans après la catastrophe nucléaire de 2011.

Wong Kar-Wai présentera de son côté son dernier film, The Grandmaster, un kung-fu historique qui sortira en avril sur les écrans français.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer