François Papineau dans le prochain film de François Delisle

François Papineau... (Photo André Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

François Papineau

Photo André Pichette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les comédiens Alexandre Castonguay et François Papineau seront deux frères dont les sentiments l'un envers l'autre seront exacerbés par le retour du premier dans sa famille dans CA$H NEXU$, le nouveau film de François Delisle (ChorusLe météore).

Ce drame familial dont le tournage s'amorcera au début de septembre mettra aussi en vedette Evelyne Brochu, Guy Thauvette, Christiane Pasquier, Yves Jacques et la chorégraphe Lara Kramer.

L'histoire est celle de Jimmy (Castonguay), être meurtri, perdu et dépendant aux drogues qui, un jour, revient dans la famille. Un retour qui provoque son lot de remous, notamment chez son frère aîné Nathan (Papineau). Entre les deux s'installent tensions, rivalités, charges émotives.

Indiquant s'être servi de l'histoire biblique de Caïn et Abel en «arrière-plan», François Delisle lève un peu le voile sur l'intention derrière le scénario. 

«Je voulais parler d'hommes, de fraternité, voir où on en est en termes de fraternité aujourd'hui entre hommes.»

«De ce grand spectre large et universel, je suis allé vers une histoire plus intime, reliée à une famille, reliée à deux frères, dans deux situations diamétralement opposées», ajoute le cinéaste.

Dans les six premiers longs métrages de sa carrière, Delisle a davantage mis des personnages féminins de l'avant, que ce soit dans Le bonheur c'est une chanson triste, Deux fois une femme ou Chorus. Cette fois, l'accent est mis sur les hommes.

«J'ai l'impression de me jeter totalement dans le vide, d'explorer un autre territoire, plus près de moi, dit-il. Je n'ai plus de filtre. Je n'arriverai pas ici avec un personnage féminin dans lequel je me projette. Le matériau sera plus sensible. Et c'est tant mieux!» 

«C'est le propre de l'artiste d'explorer des territoires qui ne sont pas défrichés. Sinon, on fait des films à la chaîne, ce qui n'est pas mon truc.»

Alexandre Castonguay, qui défendra le premier rôle, est un comédien originaire de l'Abitibi-Témiscamingue vu dans Chasse au Godard d'Abbittibbi, La rage de l'ange et Embrasse-moi comme tu m'aimes. «Il est à la fois cru et poétique. Il n'est pas unidimensionnel», dit de lui le scénariste et réalisateur.

Quant au titre, il fait référence à un concept des philosophes et théoriciens Karl Marx et Friedrich Engels attribuant une valeur d'échange monétaire aux individus.

François Delisle, qui a créé sa propre boîte de productions, Films 53/12, il y a plusieurs années, a maintenant lancé une compagnie de distribution, Fragments, qui, sans surprise, distribuera CA$H NEXU$. Mais ce ne sera probablement pas le premier contrat de la compagnie.

«Nous avons des projets d'achats. Nous avons aussi été approchés. Nous prévoyons distribuer des films d'ici et d'ailleurs. Les choses se mettent en place rapidement», se réjouit M. Delisle.

La directrice de la distribution chez Fragments, Stéphanie Demers, sera d'ailleurs au début de septembre au TIFF, où se tient un important marché pour l'industrie en marge du festival.

Le tournage de CA$H NEXU$ se déroulera jusqu'en novembre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer