À trois jours des Oscars, Birdman favori, talonné par Boyhood

Ellar Coltrane et Ethan Hawke dans le film Boyhood.... (PHOTO FOURNIE PAR MONGREL/MÉTROPOLE FILMS)

Agrandir

Ellar Coltrane et Ethan Hawke dans le film Boyhood.

PHOTO FOURNIE PAR MONGREL/MÉTROPOLE FILMS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Veronique DUPONT
Agence France-Presse
HOLLYWOOD

Birdman, comédie noire d'Alejandro Inarritu, restait favori pour l'Oscar du meilleur film à trois jours de la cérémonie, talonné par Boyhood, ode à l'enfance de Richard Linklater.

D'après le site spécialisé dans les pronostics pour les Oscars Goldderby.com, Birdman, sur un ex-acteur de films de super-héros qui veut renouer avec la gloire au théâtre, gardait une légère avance sur Boyhood, tourné sur douze ans avec les mêmes acteurs et qui met en scène un petit garçon qui devient un homme.

Les deux films sont candidats dans respectivement 9 et 6 catégories aux Oscars. Birdman a déjà gagné les plus gros prix aux SAG Awards, les prix des acteurs d'Hollywood, ainsi qu'aux DGA Awards (réalisateurs) et aux PGA (producteurs).

Boyhood a triomphé aux Golden Globes et aux Bafta, les prix du cinéma britanniques.

D'après Goldderby.com, les autres candidats, notamment The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, American Sniper de Clint Eastwood, Imitation Game de Morten Tyldum ou Selma d'Ava DuVernay, étaient crédités de 2% de chances, au plus, de décrocher la statuette si convoitée.

L'an dernier, c'est Twelve years a slave, un film coup de poing sur l'esclavage, du Britannique Steve McQueen, qui l'avait emporté.

Côté acteurs, Eddie Redmayne, qui interprète le cosmologue Stephen Hawking dans The Theory of Everything, tient la corde, face à Michael Keaton (Birdman).

Chez les comédiennes, Julianne Moore semble assurée de décrocher enfin une statuette, après 5 nominations, grâce à son interprétation toute en finesse d'une malade d'Alzheimer dans Still Alice.

Pour les seconds rôles, Patricia Arquette, pour Boyhood, et J.K. Simmons, professeur de musique tyrannique dans Whiplash, sont largement en tête.

Parfois des surprises importantes 

Vincent Brook, enseignant à l'UCLA School of Theater, Film and Television, rappelle toutefois que «de temps en temps, il y a des surprises importantes, pour les films comme les acteurs».

Il fait remarquer qu'«auparavant on avait plus souvent un grand gagnant qui raflait tout, comme Ben-Hur», lauréat de 11 Oscars.

«Ces dernières années, il semble y avoir eu un tournant avec plus de répartition», remarque M. Brook, qui donne en exemple le fait qu'Alfonso Cuaron pour Gravity et non Steve McQueen ait remporté le prix du meilleur réalisateur l'an dernier.

«On pourrait assister de nouveau à une séparation entre ces deux Oscars, l'un pour +Boyhood+, l'autre pour Birdman», poursuit-il.

Cette année, la catégorie du meilleur documentaire sera particulièrement scrutée: l'Oscar semble parti pour revenir à Citizenfour, film de Laura Poitras sur le lanceur d'alerte Edward Snowden et sur le programme de surveillance américain.

Pour le meilleur film étranger, le polonais Ida, sur une jeune nonne qui apprend ses origines juives et part à la recherche de son passé, est donné gagnant, face notamment au franco-mauritanien Timbuktu, d'Abderrahmane Sissako, l'un des favoris des César.

Le vote des membres de l'Académie est en tout état de cause clos depuis mardi soir. Deux partenaires du cabinet d'audit PriceWaterhouse Coopers sont maintenant chargés de superviser un décompte complexe et de surveiller les enveloppes qui seront déchirées dimanche.

La veille du jour J, les Spirit Awards, qui récompensent les films indépendants, feront office de galop d'essai.

Dimanche, c'est le comédien Neil Patrick Harris (How I met your mother, Gone Girl), qui animera la cérémonie. Il aura la lourde tâche de succéder à la populaire Ellen DeGeneres, mais a pour ça plusieurs cordes à son arc: il chante, il danse et il est magicien.

La fantasque Lady Gaga devrait elle aussi se produire sur la scène du Dolby Theatre, ce qui sera sans doute l'un des temps forts de la soirée.

Les acteurs Jennifer Aniston, Eddie Murphy, Sienna Miller, David Oyelowo, Chris Pratt, John Travolta et Marion Cotillard, entre beaucoup d'autres, monteront sur scène remettre les prix.

La retransmission de la 87e cérémonie des Oscars, l'une des plus regardées au monde, sera diffusée sur la chaîne ABC à partir de 16h locales (19h heure de l'Est) pour le tapis rouge, avant le coup d'envoi de la cérémonie à 17h.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer