• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > L'écart de salaire entre deux stars d'All the Money in the World fait scandale 

L'écart de salaire entre deux stars d'All the Money in the World fait scandale

Michelle Williams et Mark Wahlberg dans une scène... (PHOTO AP)

Agrandir

Michelle Williams et Mark Wahlberg dans une scène de All the Money in the World.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

L'écart de salaire entre Mark Wahlberg, payé 1500 fois plus que Michelle Williams, sa co-star du dernier Ridley Scott All the Money in the World, faisait scandale mercredi aux États-Unis.

Le réalisateur vedette (Alien, Blade Runner, Gladiator) a dû retourner dans l'urgence des portions entières de son dernier drame quelques semaines avant sa sortie programmée pour Noël, afin d'en expurger Kevin Spacey, qui tenait l'un des rôles principaux et a été accusé par de multiples hommes d'agression sexuelle et harcèlement. Il a été remplacé au pied levé par l'acteur canadien Christopher Plummer.

D'après le quotidien USA Today, la comédienne de 37 ans, nommée aux Golden Globes pour son rôle dans le film, n'a touché que 80 dollars par jour pendant que les scènes avec Plummer étaient retournées, soit un total de moins de 1000 dollars.

Mark Wahlberg a quant à lui été payé... 1,5 million de dollars, d'après le quotidien. L'affaire faisait partie des mots-clés en tête des plus utilisés mercredi sur Twitter.

«Allez voir la performance de Michelle dans All the Money in the World. C'est une actrice brillante nommée aux Golden Globes», s'est indignée Jessica Chastain sur Twitter.

«Elle travaille dans l'industrie du cinéma depuis vingt ans. Elle mérite plus qu'1% du salaire de son co-acteur masculin», a-t-elle ajouté.

L'actrice et militante Amber Tamblyn a qualifié l'écart «de totalement inacceptable» tandis que le producteur Judd Apatow a jugé l'affaire «tellement tordue que c'est dur à croire».

L'actrice Mia Farrow a qualifié «d'outrageusement injuste» la situation, ajoutant qu'elle n'avait «jamais, jamais été payée même le quart de ce qu'un acteur principal masculin recevait».

Michelle Williams avait préalablement dit à USA Today qu'elle appréciait les efforts de Ridley Scott pour retourner les scènes du film sans Kevin Spacey - et le sauver d'un naufrage de relations publiques. Elle avait ajouté qu'ils «pouvaient avoir mon salaire».

Ridley Scott, l'un des réalisateurs les plus respectés d'Hollywood, avait quant à lui assuré que ses acteurs avaient retourné les scènes «pour rien» sur dix jours en novembre.

D'après USA Today, Wahlberg a ensuite négocié «une rémunération».

Tarana Burke et Michelle Williams.... (REUTERS) - image 4.0

Agrandir

Tarana Burke et Michelle Williams.

REUTERS

Aux Golden Globes dimanche, All the Money in the World est reparti les mains vides lors d'une soirée dédiée aux violences et discriminations contre les femmes, alors qu'Hollywood est encore sous le choc de l'affaire Weinstein, le producteur accusé d'avoir harcelé ou agressé sexuellement une centaine de femmes.

Michelle Williams était venue à la cérémonie accompagnée de la militante pour les droits civiques Tarana Burke, fondatrice du mouvement #MeToo en 2006 qui visait à révéler l'ubiquité des agressions sexuelles.

L'expression a été reprise par l'actrice Alyssa Milano l'an dernier dans la foulée des révélations sur Harvey Weinstein et des milliers de femmes ont exprimé leur agression ou leur harcèlement.

Des porte-paroles de Mark Wahlberg et Michelle Williams n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

> Voyez la bande-annonce du film :




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer