Boston au grand écran

The Departed... (PHOTO FOURNIE PAR WARNER)

Agrandir

The Departed

PHOTO FOURNIE PAR WARNER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'un des événements les plus sombres de la ville de Boston sera bientôt porté au grand écran. Le film Boston Strong, à propos des attentats de 2013 lors du marathon de Boston, mettra en vedette Casey Affleck, acteur originaire du Massachusetts, a-t-on appris cette semaine. New York et Los Angeles ont beaucoup plus souvent servi de décor de cinéma, mais Boston a une forte présence dans plusieurs films dignes de mention. En voici cinq.

The Departed de Martin Scorsese (2006)

Il a beau lui avoir valu son seul et unique Oscar de la meilleure réalisation, The Departed n'est pas le plus grand film de Martin Scorsese. Mais ce drame policier haletant, campé dans le milieu de la mafia irlandaise de Boston, tient ses promesses.

Remake d'un thriller hongkongais, The Departed, scénarisé par William Monahan - originaire de Dorchester, en banlieue sud de Boston -, met en vedette quelques acteurs locaux bien connus: Matt Damon, en taupe du service policier, et Mark Wahlberg (moins présent à l'écran que Jack Nicholson, en chef de bande psychopathe, et Leonardo DiCaprio, en agent infiltré chez les truands). Boston tient un rôle central dans cette oeuvre à la finale archiviolente, rythmée par l'hymne du groupe de punk celtique local Dropkick Murphys: I'm Shipping Up to Boston.

The Fighter... (PHOTO FOURNIE PAR PARAMOUNT) - image 2.0

Agrandir

The Fighter

PHOTO FOURNIE PAR PARAMOUNT

The Fighter de David O. Russell (2010)

Christian Bale, d'une énergie tragique, en ancienne gloire de la boxe, tiraillé entre ses désirs de succès inassouvis, sa mère envahissante et sa toxicomanie. Melissa Leo, méconnaissable en louve d'un clan serré et coloré de neuf enfants, mêlée aux aspirations sportives de ses fils. Mark Wahlberg, fort crédible en jeune frère ébranlé, dont l'avenir se trouve dans le ring. Amy Adams, émouvante en muse qui ose affronter le clan. 

Une distribution remarquable pour un drame sportif captivant, doublé d'une chronique familiale inspirée, signé David O. Russell (American Hustle, Silver Linings Playbook) d'après l'histoire des frères Dicky Eklund et Micky Ward, héros du milieu de la boxe de Boston.

Legally Blonde de Robert Luketic (2001)

Les films se déroulant à Boston trouvent souvent comme décor le campus de la prestigieuse Université Harvard (Love Story, le déchirant drame romantique d'Arthur Hiller, notamment). C'est le cas de Legally Blonde, comédie légère mettant en scène une jeune ingénue superficielle (Reese Witherspoon) - ersatz de Paris Hilton - qui quitte le clinquant de Los Angeles pour réussir ses études de droit à Harvard à force d'entourloupettes et de charme involontaire. 

Il y a malheureusement eu des suites - et une comédie musicale à Broadway - à cette comédie moins niaise qu'elle n'en a l'air au départ.

Mystic River de Clint Eastwood (2003)

Peut-être le meilleur de tous les films de Clint Eastwood, Mystic River, tourné à Boston et tiré du roman d'un auteur-culte de la région, Dennis Lehane, a valu un Oscar à ses interprètes Sean Penn (meilleur acteur) et Tim Robbins (meilleur acteur dans un second rôle). 

C'est l'histoire de trois copains d'enfance (Kevin Bacon est le troisième) dont les trajectoires de vie sont aux antipodes: l'un devient un chef de la pègre locale, l'autre, un policier et le troisième, victime d'un viol dans sa jeunesse, poursuit son chemin comme un mort-vivant. Le meurtre de la fille du premier va les réunir de nouveau. Un drame prenant, intense, magnifiquement interprété.

Good Will Hunting... (PHOTO FOURNIE PAR MIRAMAX) - image 3.0

Agrandir

Good Will Hunting

PHOTO FOURNIE PAR MIRAMAX

Good Will Hunting de Gus Van Sant (1997)

Il y a plusieurs Gus Van Sant. L'auteur à l'avant-garde de Last DaysGerry et autres Elephant. Et celui de films plus hollywoodiens comme Milk ou Good Will Hunting. Le regretté Robin Williams, qui retrouve ici un rôle dans la veine de Dead Poets Society, est un psychologue à qui l'on confie un jeune délinquant du quartier populaire de South Boston, génie mathématique à ses heures et préposé à l'entretien au Massachusetts Institute of Technology, où il a été repéré par un professeur (Stellan Skarsgard). Il devra choisir entre être le «bon» Will Hunting ou le «mauvais», qui traîne avec son ami (Ben Affleck) et cherche noise à tout le monde dans les bars. 

Les deux acteurs et scénaristes, Damon et Affleck, amis d'enfance de Boston, ont été révélés par ce film qui leur a valu un Oscar. Ben Affleck a aussi tourné Gone Baby Gone, un film mettant en vedette son frère Casey (d'après un roman de Dennis Lehane), ainsi que The Town dans la ville qui l'a vu grandir.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer