À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

     

    Fight Like Soldiers, Die Like Children

    Fight Like Soldiers, Die Like Children

    Résumé

    Encore hanté par son expérience de commandant des Casques Bleus au Rwanda durant le génocide de 1994, le lieutenant-général Roméo Dallaire s'investit d'une ultime mission: retourner là-bas pour lutter contre l'emploi d'enfants-soldats par les groupes rebelles.

    Cote La Presse

    3/5

    Votre cote 6 votes

    3.1/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Fight Like Soldiers, Die Like...

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-06-07

    Classement : En attente de classement

    Pays : Canada

    Distributeur : EyeSteelFilm

    Date de sortie en DVD : n.d.

    Genre : Documentaire

    Durée : 83 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Patrick Reed

    Montage : Michèle Hozer

    Scénario : Patrick Reed

    Production : Patrick Reed,Peter Raymont

    Photographie : John Westheuser

    Musique : Mark Korven

    ACTEURS

    Critique

    Fight Like Soldiers, Die Like Children : témoigner sans choquer

    André 
    André Duchesne

    Éloquente mise en garde. Car, sans aller jusqu'à dire que le réalisateur a sombré dans l'hagiographie, son film constitue un regard gentil, mais sans jamais choquer ou brasser la cage sur le plus récent combat de M. Dallaire: les enfants-soldats.

    Il y a tout de même des ingrédients admirables là-dedans. Près de 20 ans après le génocide commis sous ses yeux au Rwanda, le lieutenant-général à la retraite et maintenant sénateur ne baisse pas les bras, autant face à ses démons intérieurs qu'aux horreurs perpétrées par l'homme.

    Au lieu d'aller simplement puncher au Sénat, Dallaire passe une partie de son temps sur le terrain, en Afrique, dans le but d'éradiquer l'enrôlement de force des enfants-soldats. Il y en a actuellement 250 000 dans cette situation dans une trentaine de conflits mondiaux.

    Le documentaire expose clairement les choses. Comme le fait que M. Dallaire dit que son but n'est pas de sauver le plus grand nombre d'enfants des griffes de leurs bourreaux, mais de comprendre le phénomène pour mieux y mettre fin. Ou encore sa lucidité à reconnaître que les choses ne seront pas résolues de son vivant. L'important est de ne pas rester les bras croisés, affirme-t-il. Cliché, mais bien dit.

    Aussi, on constate que cet homme a encore un génocide dans la peau, qu'il en conserve des stigmates et demeure fragile.

    Tout cela nous est toutefois présenté dans un ensemble beaucoup trop linéaire pour un sujet d'une richesse inouïe. Si le sentiment de peur se lit dans les yeux de certains enfants, le côté le plus sombre du sujet n'est jamais réellement exposé. Ce ne sont pas les animations enfantines saupoudrées ici et là qui vont compenser.

    Ailleurs, d'autres éléments nous donnent l'impression que M. Dallaire est inquiet pour son image. La présence constante à ses côtés d'un conseiller qui sert pratiquement de caisse de résonance à ses actions ne fait rien pour dissiper cette impression.

    * * *

    Fight Like Soldiers, Die Like Children (Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants). Documentaire de Patrick Reed. Avec Roméo Dallaire. 1h23.

    Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants: la croisade de Roméo Dallaire

    Éric 
    Éric Moreault

    Le général Roméo Dallaire est allé en enfer où il a serré la main du diable, comme le révèle le titre de son livre sur le génocide au Rwanda en 1994. Maintenant qu'il en est revenu, l'homme est hanté par les images des enfants-soldats. Il en a fait son nouveau cheval de bataille comme le démontre avec plus ou moins de succès le documentaire Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants.

    Le réalisateur Patrick Reed a suivi le général et sénateur canadien dans un voyage en République démocratique du Congo, au Sud-Soudan et au Rwanda. Roméo Dallaire tente d'affranchir des enfants du joug des soldats qui les retiennent prisonniers. Son organisation travaille autant à la réhabilitation qu'à la prévention. Le film est prenant puisqu'il s'agit d'un documentaire et non d'une oeuvre de fiction comme J'ai serré la main du diable (2007), réalisé par Roger Spottiswoode et mettant en vedette Roy Dupuis.

    De toute évidence, le résident de Québec est encore traumatisé par le génocide qui a fait 800 000 morts en 100 jours. Il a le regard le plus bouleversant que j'ai vu capté par une caméra. C'est certainement ce qui l'anime dans son combat pacifique, parfois en coulisses, parfois sur le terrain, où son autorité et son aura permettent de clarifier les embrouilles.

    La quête du général a un aspect donquichottesque. Mais il s'est trouvé une cause dans laquelle il peut faire oeuvre utile. Ce qui force l'admiration. Le voir retourner sur les lieux du crime et l'émotion qui le saisit est un grand moment de cinéma.

    Le documentaire souffre néanmoins d'un gros manque de perspective. On ne peut pas être contre la vertu, mais il épouse tellement étroitement les vues du général Dallaire que ce qui aurait dû être le véritable sujet du film en souffre : le drame des enfants-soldats. Il y a bien sûr quelques témoignages, mais ils sont insuffisants, même chose pour le contexte, sur lequel on passe trop rapidement. Les adultes ont un pouvoir d'endoctrinement incroyable, mais ces enfants s'enrôlent aussi pour des raisons économiques.

    À ce chapitre, de la fiction comme Rebelle, de Kim Ngyuen, ou la pièce de théâtre Le bruit des os qui craquent, de Suzanne Lebeau, en révèlent plus sur cette abomination que Se battre comme des soldats... L'intention est louable, mais elle ne suffit pas à circonscrire le sujet ni à en faire un bon film, qui demeure assez limité sur le plan technique.

    Reste qu'il s'agit d'un témoignage vital sur le «système d'arme de basse technologie le plus sophistiqué utilisé au combat aujourd'hui», comme le dit Roméo Dallaire. Selon l'UNICEF, on recensait en 2007 pas moins de 250 000 enfants-soldats en Afrique, en Amérique latine, en Europe de l'Est et en Asie. Leur utilisation pour faire la guerre «n'est pas seulement un crime contre l'humanité, c'est aussi un péché».

    * * *

    Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants. Genre : documentaire. Réalisateur : Patrick Reed. Classement : en attente de classement. Durée : 1h23.

    On aime : le sujet. Roméo Dallaire.

    On n'aime pas : le manque de perspective.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires