À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Oz - Le Magnifique

      Oz - The Great and Powerful

      Résumé

      Illusionniste de foire et beau parleur invétéré, Oscar Diggs a séduit une demoiselle de trop. Fuyant la menace d'un cocu, il s'accroche à la nacelle d'une montgolfière. Mais à peine a-t-il pris son envol que l'engin est aspiré par une tornade balayant la prairie du Kansas. Celle-ci l'emporte jusqu'à Oz, un pays merveilleux où la sorcière Theodora, croyant reconnaître en lui le magicien sauveur annoncé par la prophétie, l'escorte jusqu'à sa soeur aînée Evanora. Celle-ci règne sur leur village fortifié, qui vit dans la crainte d'un assaut éventuel de Glinda, la vilaine soeur en exil de Theodora et Evanora. Jouant le jeu du messie, Diggs part à sa rencontre, accompagné d'un petit singe qui lui doit la vie et d'une poupée en porcelaine recueillie en route. Mais il découvre au contraire en Glinda une sorcière bienfaitrice, ostracisée par ses soeurs. Prenant parti pour elle, il attise la colère de Theodora, à qui il avait chanté la pomme. Il lui faudra faire appel à ses dons, réels et imaginaires, pour prouver à chacune qu'il est bel et bien le magicien annoncé.

      Cote La Presse

      3/5

      Votre cote 122 votes

      3.5/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Oz - Le Magnifique

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-03-08

      Classement : Général

      Pays : États-Unis

      Distributeur : Buena Vista

      Date de sortie en DVD : 2013-06-11

      Genre : Drame fantastique

      Durée : 130 min.

      Année : 2013

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Sam Raimi

      Montage : Bob Murawski

      Scénario : David Lindsay-Abaire,Mitchell Kapner

      Photographie : Peter Deming

      Musique : Danny Elfman

      D'après le roman de : L. Frank Baum

      ACTEURS

      James FrancoMichelle WilliamsMila KunisRachel WeiszAbigail SpencerMartin Klebba

      Critique

      Oz: The Great and Powerful : visuellement époustouflant mais...

      Sonia 
      Sonia Sarfati

      Oz: The Great and Powerful de Sam Raimi est visuellement époustouflant et on peut y sentir la patte d'une partie de l'équipe d'Alice in Wonderland de Tim Burton. Malheureusement, dans le cas de cet antépisode à The Wizard of Oz de Victor Fleming, lui, basé sur le roman de L. Frank Baum, c'est l'histoire qui ne suit pas.

      Bref, on en a plein la vue - la direction artistique est exceptionnelle, les décors sont somptueux, les costumes sont magnifiques, le 3D est extrêmement réussi, les personnages en images de synthèse sont superbes - et plein les oreilles grâce à Danny Elfman qui signe là l'une de ses meilleures trames sonores; mais le scénario de Mitchell Kapner et David Lindsay-Abaire ne tire rien de surprenant des éléments présents dans l'oeuvre classique dont il imagine les origines.

      Après un générique d'ouverture prometteur dans son style début années 1900, nous sommes transportés dans un cirque ambulant du Kansas où «sévit» le magicien Oscar Diggs, dit Oz (James Franco). La représentation en cours tourne mal et ce briseur de coeurs en quête de gloire et de grandeur d'être emporté par une tornade au pays d'Oz. Où il rencontre un singe ailé et une poupée de porcelaine (personnages animés qui volent la vedette à chacune de leurs apparitions) et trois sorcières: Glinda (Michelle Williams) et les soeurs Evanora et Theodora (Rachel Weisz et Mila Kunis). Theodora qui voit en lui le sauveur du pays d'Oz, tombe amoureuse de lui... et se fait mal. Terriblement.

      Les pions sont en place sur la route de briques jaunes. Mais les joueurs sont de force inégale. Si Michelle Williams est parfaite en gentille sorcière du Sud et que Rachel Weisz porte avec jubilation la noirceur d'Evanora, Mila Kunis n'affiche pas la stature nécessaire pour camper un personnage devenu icone. Quant à James Franco, il n'est pas du tout convaincant dans la peau du magicien charmeur et manipulateur. On ne peut s'empêcher d'imaginer ce que Robert Downey, Jr., qui avait été approché à l'origine et dont il peut émaner un charme machiavélique, aurait fait de cette partition. Le seul fait qu'il soit de 13 ans l'aîné de James Franco aurait donné une tout autre portée aux gestes d'Oz et un autre ton au film.

      Mais il demeure que ce voyage au-delà de l'arc-en-ciel, qui porte indéniablement la signature visuelle de Sam Raimi, est d'une beauté époustouflante.

      * * *
      OZ: THE GREAT AND POWERFUL (V.F.: OZ LE MAGNIFIQUE). Conte de Sam Raimi. Avec James Franco, Michelle Williams, Mila Kunis, Rachel Weisz. 2h10.

      publicité

      Commentaires ( 6 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaires (6)

      Commenter cet article »

      • Personellement, je suis d'accord avec prevost22 en ce qui à trait au jeux d'acteur de Franco. D'abord, le fait qu'il soit plus jeune que Downey Jr peut s'avérer un avantage pour un magicien qui commence une carrière et qui rêve de devenir célèbre. Ceci augmente sa crédibilité à mes yeux. En effet, ces rêves de succès deviennent parfois révolus avec l'âge ce qui nous permet de croire qu'il reste beaucoup d'années au personnage pour accomplir de grandes choses (comme des prophécies). De plus, le sourir de James Franco me semblaient réellement sincière et il est pertinent particulièrement dans une telle histoire [SPOILER] où l'amitié et l'amour triomphe du mal. Finalement, j'ai beaucoup aimé voir l'antépisode du Wizard of Oz et cette histoire correspond bien à l'image de Disney où métaphores et alégories sont omniprésentes. * * * *

      • Madame ? Non, monsieur, et c'est vrai que je traite de plusieurs sujets. J'essayais de faire un parallèle avec le manque de naturel de ce film et le fait que pour émouvoir, on se complique parfois la vie. Un bon film a pas besoin d'autant d'artifices, c'est en gros ce que je voulais dire. Je mêlais au sujet une chanson de film et la cérémonie des Oscars, parce que tout cela fait partie de la même industrie, industrie qui a tendance à en mettre plus que le client en demande.

      • madame Danielle labonté,
        c'est probablement la critique et/ou opinions d'article, le plus éparpillé, sautant du coq à l'âne que j'ai lu, depuis LONGTEMPS ! On était a un cheveux d'y lire un passage sur la météo.

      • Je crois Prevost22 que vous n'avez pas tout à fait tort. Il demeure malgré quelques bémols inhérents à ce genre de films, un acteur qui peut livrer la marchandise. D'ailleurs, les trois Spider man qu'il avait fait avec Raimi se sont avérés concluants autant au box-office que pour son second rôle incontournable avec Kristen Durst. Il a quand même gagné un Golden Globe pour sa biopic sur James Dean et une nomination aux Oscars pour 127 Hours. Il a un public qui l'adore et il vient de graver son étoile sur le Walk of Fame.
        Il a cependant perdu un important commanditaire, il était l'image de Gucci, parce qu'il a même joué dans quelques films gays très audacieux. C'est un acteur extrêmiste qui aime sortir de sa zone de confort. C'est le moins qu'on puisse dire. Il va peut-être un peu trop loin parfois. Dans Broken Tower, qu'il a écrit, réalisé, en plus de tenir le rôle principal, on le voit faire une fellation. Sa petite amie l'a laissé par la suite, mais il est ainsi fait. Il avait dormi dans la rue pour se rapprocher de son personnage dans City By The Sea avec Robert De Niro, et lui qui ne fumait pas, s'était mis à fumer deux paquets par jour pour son rôle de James Dean.
        Et pendant le tournage de Oz, son père est mort, je sais que ce genre de choses ne peuvent pas influencer les critiques de cinéma. On doit regarder le résultat final. Mais ce n'est pas mauvais de le savoir.
        Enfin, pour toutes ces raisons, je crois que Franco mérite le succès commercial qui va le réconcilier avec un large auditoire, car les films qu'il fait avec Vince Jolivette sont plutôt des films de festivals, donc vu par 5% de la population.

      • Pauvre James Franco, il y a vraiment rien à faire. Il a de la difficulté à nous faire croire à ses personnages, et j'avoue que je suis un peu de votre avis, parce que j'ai vu plusieurs de ses films.
        Autant quand il a joué dans un autre prequel soit La montée de la Planète des singes, il se retrouve avec des effets spéciaux et une histoire plus intéressante que son interprétation, parce qu'il manque de charisme on dirait. Il y a un côté je-joue-pour-jouer dans Franco qui finit par décevoir. On peut comprendre que c'est un jeu, mais c'est le même réalisateur que pour les Spider man, dans lesquels, il s'était révélé un talent très prometteur.
        A-t-on mis trop l'emphase sur sa beauté au détriment du comédien ? Je ne crois pas. Tom Cruise et Brad Pitt ne me font pas cet effet. On croit dans leurs personnages, règle générale. Est-ce que les effets du backlash suite à son animation des Oscars se font encore sentir ? Seth MacFarlane qui les a animé cette année, a dit qu'il ne répéterait pas l'expérience. Pourtant, son film Ted avait charmé, un grand succès, mais animer les Oscars est devenue plus qu'un défi, je crois que c'est devenu un danger pour les acteurs, car ça peut détruire une carrière, je crois. Bien hâte de voir si Ted 2 va marcher autant que le premier...
        Enfin, ce film est comme Avatar pour moi. J'avais été séduit par la magie des effets spéciaux, mais déçu par un autre aspect, et c'est peut-être pas le scénario comme c'était le cas pour Avatar. On dirait que c'est comme la chanson, on devrait revenir aux sources. Un bon film, pour me toucher, a-t-il besoin d'autant d'artifices ? C'est beau mais ça manque de naturel et ça se reflète peut-être aussi dans la chanson.
        Skyfall de Adele, certains lui reprochaient qu'elle ne poussait pas assez sa voix. Mais elle est justement là la subtilité, les voix puissantes écrasent la mélodie, ne laissent pas respirer le texte.
        On vit à une époque où plus il y a du crémage sur le gâteau, plus on trouve ça bon.

      • Je suis conscient que James Franco n'est peut-être pas l'acteur idéal à vos yeux pour jouer OZ, mais dans mon cas, je crois qu'il est intéressant d'amener un autre type d'acteur avec une identité un peu déviante de l'essence du personnage. Il reste que James Franco est quelqu'un de très charismatique et que c'est l'un des atouts important pour ce rôle.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires