À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      La Mise à l'aveugle

      La Mise à l'aveugle

      Résumé

      Denise vient d'emménager dans un petit appartement d'un quartier populaire de Montréal où elle a grandi et connu son mari, qu'elle vient de quitter. Nouvellement retraitée de la société de placements qu'elle dirigeait avec ce dernier et qui aujourd'hui se retrouve dans la mire de l'Autorité des marchés financiers, la quinquagénaire froide, peu loquace et très fortunée a tiré un trait sur son passé. Il faut dire que son mari et ses anciens collègues, qui lui reprochent une douloureuse purge dans le personnel, l'ont ostracisée. Et que son fils, placé à la tête de la compagnie, la méprise ouvertement. En revanche, Paul, son voisin de palier sexagénaire, lui tend la main et la présente à ses partenaires de poker. Auprès de ce séducteur alcoolique, de son jeune colocataire Éric, un rêveur qui étudie la comptabilité, et de Julie, serveuse et amante des deux hommes, l'ex-directrice financière retrouve une sorte d'équilibre.

      Cote La Presse

      3.5/5

      Votre cote 22 votes

      3.2/5

      Fermer X

      Bande-annonce de La Mise à l'aveugle

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-12-14

      Classement : Général

      Pays : Canada

      Distributeur : Funfilm Distribution

      Date de sortie en DVD : 2014-04-01

      Genre : Drame psychologique

      Durée : 80 min.

      Année : 2012

      Site officiel: n.d.

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Simon Galiero

      Montage : Simon Galiero,Simone Lefebvre

      Scénario : Simon Galiero

      Production : Simon Galiero

      Photographie : Nicolas Canniccioni

      Musique : Domenico Scarlatti

      ACTEURS

      Louis SincennesMarc FournierMicheline BernardPierre-Luc BrillantJulien PoulinChristine Beaulieu

      Critique

      La mise à l'aveugle : de très bons atouts

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      Avec son premier long métrage Nuages sur la ville, lancé il y a trois ans, Simon Galiero avait déjà imposé sa vision de cinéaste. La mise à l'aveugle confirme cette singularité, même si la manière est différente. En fait, l'auteur cinéaste gagne ce pari difficile de faire écho à des rapports humains très durs, tout en sachant capter chez les personnages leur vérité propre. Des dialogues contenant des pointes d'humour acerbes, lancées comme des dards, ponctuent un récit aux accents dramatiques. Les noms de Carle et de Forcier ont déjà été avancés pour évoquer la façon qu'a Galiero d'intégrer une faune pittoresque dans un contexte réaliste. On peut souscrire à cette filiation.

      Au coeur du récit, un portrait de femme. Récemment retraitée, récemment divorcée aussi, Denise décide d'aller s'installer seule dans le quartier de son enfance. Ce choix étonne ceux qui la connaissent. Pourquoi cette ancienne directrice financière d'une entreprise, qui a vraisemblablement mené une vie de bourgeoise pendant une bonne partie de sa vie, irait-elle habiter dans un quartier pauvre? Le récit trouve principalement son ancrage dans ce questionnement. Et la réflexion qui en découle.

      En fait, Denise est une femme en transition. Sa vie s'est transformée rapidement. Il y a l'ancien mari d'un côté (Julien Poulin); le fils de l'autre (Pierre-Luc Brillant). Ce dernier, qui a hérité de la fonction professionnelle après le départ de sa mère, s'est complètement détaché d'elle, à l'image de l'entreprise à laquelle elle a consacré des années de sa vie.

      Denise commence pourtant à se faire une place dans le groupe du voisinage grâce à des parties de poker. Elle y prend goût. Ce groupe, majoritairement constitué de désoeuvrés (et dans lequel elle ne cadre pas), lui permettra peut-être de se refaire un peu. Et de repartir sur de nouvelles bases.

      Grâce à ce personnage toujours un peu assis entre deux chaises, magnifiquement interprété par Micheline Bernard, Galiero peut ainsi évoquer le jeu des classes sociales, tout autant que celui de la finance. Le poker, dont Denise comprend très vite le mode d'emploi, devient ainsi la métaphore d'un monde où sévissent des règles très précises afin de pouvoir soutirer des choses aux gens. Ce n'est pas du cynisme, c'est un constat. Ainsi est fait le système.

      Le portrait est juste, émouvant, parfois drôle. Et toujours surprenant.

      * * * 1/2
      La mise à l'aveugle. Drame réalisé par Simon Galiero. Avec Micheline Bernard, Louis Sincennes, Marc Fournier, Julien Poulin. 1h20.

      La mise à l'aveugle: perdant-perdant

      Éric 
      Éric Moreault

      La mise à l'aveugle a fait l'ouverture du récent 41e Festival du nouveau cinéma. On se demande bien pourquoi. Le deuxième film de Simon Galiero entraîne le spectateur dans le quotidien d'une bande de perdants qui passent leur temps à jouer au poker et à boire. L'approche froide et clinique nous maintient à distance des personnages, de toute façon antipathiques.

      Le film tourne autour de Denise (Micheline Bernard). Elle vient de prendre sa retraite de la société de financement de son mari (Julien Poulin) et de divorcer. La femme esseulée choisit de retourner dans le quartier crade qui l'a vu naître, où tout «se réglait à coups de poing sur la gueule». Elle s'établit dans un appartement minable, même si elle a les moyens.

      Denise est obsédée par son fils Alex (Pierre-Luc Brillant) qu'elle a jalousement surprotégé et qui la méprise ouvertement. Elle se prend alors d'affection pour ses bums de voisins, le jeune Éric (Marc Fournier) et le vieux Paul (Louis Sincennes), ainsi que Julie (Christine Beaulieu), qui passe indifféremment de l'un à l'autre. Leur principale activité consiste à jouer aux cartes, tout en sacrant à tour de bras. Denise devient une joueuse redoutable qui plumera encore les pauvres, mais d'une autre façon, cette fois...

      Simon Galiero (Nuages sur la ville), qui a aussi écrit le scénario, pose un regard qui n'a rien de tendre ou d'amusé sur la racaille. De la même façon, il expose la vacuité bourgeoise de l'entourage du mari, qui ne parle, de façon presque absurde, que de possessions matérielles.

      Simon Galiero décrit avec réalisme le quotidien aliénant du «petit monde». Des personnages qui n'ont pas de filtre et disent tout ce qui leur passe par la tête. Fort bien. Mais qui a le goût d'aller s'enfermer dans une salle pendant presque une heure et demie pour voir des personnages tous plus déprimants les uns que les autres, qui évoluent dans un univers glauque? Ou pour reprendre les mots de Denise, qui n'ont que le charme du chien errant qu'on caresse un peu puis qu'on se dépêche d'oublier?

      S'il n'y avait que ça. Le scénario est mal ficelé. Le film fait intervenir, par exemple, un inspecteur de l'Autorité des marchés financiers, parce qu'on soupçonne Denise de malversations. Il disparaît du portrait sans jamais revenir. Il contient aussi son lot d'invraisemblances. On ne croit pas une seconde qu'Éric puisse étudier la comptabilité.

      Ceux et celles qui aiment se prendre la tête vont - peut-être - aimer. Le film de Simon Galiero est celui d'un misanthrope.

      * * 1/2
      La mise à l'aveugle. Genre : drame psychologique. Réalisateur : Simon Galiero. Classement : général. Durée : 1h20.

      On aime : la très bonne performance de Micheline Bernard.

      On n'aime pas : l'invraisemblance du scénario, l'approche froide et clinique.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires