À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Liverpool

    Liverpool

    Résumé

    Voulant remettre son manteau à une cliente victime d'une surdose la veille, Émilie, timide préposée au vestiaire d'un bar branché, se fait passer pour celle-ci aux yeux de David, fils unique d'un riche homme d'affaires à l'agonie. À la suite de ce quiproquo, la jeune femme se retrouve mêlée à une sombre histoire d'héritage. Aspirant journaliste secrètement amoureux d'Émilie, Thomas aidera cette dernière à retrouver celle avec qui David doit partager la fortune familiale. Au fil de l'enquête, le duo en vient à affronter des membres du crime organisé impliqués dans l'enfouissement illégal de déchets électroniques. Thomas n'aura alors d'autre choix que de se servir de ses contacts sur les réseaux sociaux pour les sortir du pétrin.

    Cote La Presse

    2.5/5

    Votre cote 71 votes

    1.9/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Liverpool

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2012-08-03

    Classement : Général

    Pays : Canada

    Distributeur : Remstar

    Date de sortie en DVD : 2012-11-13

    Genre : Thriller

    Durée : 113 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Manon Briand

    Montage : Richard Comeau

    Scénario : Manon Briand

    Production : Roger Frappier,Luc Vandal

    Photographie : Claudine Sauvé

    Musique : Ramachandra Borcar

    ACTEURS

    Louis MorissetteCharles-Alexandre DubéStéphanie LapointeTony ConteGilles RenaudGiovanni Apollo

    Critique

    Liverpool : les limites du charme

    Marc 
    Marc Cassivi

    Dix ans après La turbulence des fluides, et quelques projets avortés, la Québécoise Manon Briand (Deux secondes) revient au cinéma avec Liverpool, comédie romantique aux accents de comédie policière mettant en vedette Stéphanie Lapointe et Charles-Alexandre Dubé.

    Émilie (Stéphanie Lapointe), jeune Abitibienne idéaliste, tient le vestiaire d'un bar à Montréal, Le Liverpool. Elle a le béguin pour un habitué, Thomas (Dubé), qui ne fréquente l'endroit que pour ses beaux yeux. Ni l'un ni l'autre n'ose faire les premiers pas.

    Leur idylle prend forme le jour où Émilie, voulant jouer les bonnes Samaritaines, se retrouve au coeur d'une affaire abracadabrante, coincée entre des motards, des mafieux et un jeune homme d'affaires (Louis Morissette) qui exporte illégalement des tonnes de déchets électroniques.

    Dans son aventure aussi rocambolesque qu'improbable, elle entraîne malgré elle Thomas, un apprenti journaliste d'enquête qui ronge son frein dans le milieu de la publicité sur l'internet.

    Liverpool n'est pas sans charme. Le charme suranné des comédies romantiques d'une autre époque. À l'image de la vieille Fiat 500 que conduit Thomas et de la célèbre chanson de Renée Martel qui berce le récit.

    Le film de Manon Briand est truffé d'idées intéressantes, au scénario comme à la réalisation. Mais sa partition, dans l'ensemble, reste hésitante. Liverpool ressemble à un édifice fragile auquel on aurait successivement ajouté des éléments disparates, en rendant la construction de plus en plus bancale. Ni franche comédie romantique ni franche comédie policière, entre réalisme et fantaisie, adolescence et âge adulte, Liverpool ne choisit jamais véritablement son camp.

    Nostalgie du pré-2.0

    Manon Briand pose un regard à la fois caricatural sur les médias sociaux et empreint de nostalgie sur les communications avant l'ère de l'internet. Elle surfe sur le pamphlet écologiste tout en dénonçant les dérives du capitalisme.

    Son scénario ne repose malheureusement pas sur des bases assez solides pour se permettre d'embrasser si large, et se perd dans une série de rebondissements souvent superflus. La proposition, mignonne et fleur bleue à souhait, polie et étudiée, joliment mise en images, reste échevelée, éparpillée, alambiquée.

    Les dialogues, à thèse, trop souvent plaqués, ne sont pas toujours crédibles. Comme du reste le couple que forment Thomas et Émilie. L'ensemble du jeu des acteurs (à l'exception de Charles-Alexandre Dubé, rafraîchissant) souffre d'ailleurs de ce manque d'assise, de cohésion et de direction claire.

    Les ressorts dramatiques, multiples, manquent de tonus, le romantisme qui enrobe l'ensemble est un peu forcé et on se lasse de voir sans cesse apparaître la pomme croquée d'Apple sur les iPad, iMac et autres iPhone. Comme si Liverpool n'était pas qu'un film, mais aussi une publicité vantant les mérites d'une génération solidaire et des produits électroniques qui lui permettent de l'être. C'est, à force, un peu irritant.

    Il reste le bel emballage pop, acidulé, et le charme indémodable des premiers émois amoureux, sur la route, dans une vieille Fiat 500.

    publicité

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires