Source ID:; App Source:

Cranberries: Dolores O'Riordan s'est noyée dans sa baignoire

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jill Lawless
Associated Press
Londres

La chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, s'est accidentellement noyée dans une baignoire après avoir bu de l'alcool, a conclu la coroner chargée d'enquêter sur sa mort, jeudi.

Une policière a raconté à la coroner que Mme O'Riordan avait été retrouvée dans la baignoire de sa chambre d'hôtel à Londres le matin du 15 janvier, vêtue d'un pyjama et complètement submergée.

L'artiste âgée de 46 ans n'a laissé aucune lettre ou autre signe indiquant qu'elle avait voulu mettre fin à ses jours.

Cinq mignonnettes d'alcool et une bouteille de champagne vides ont été découvertes dans la chambre, et les tests de toxicologie ont révélé un taux d'alcoolémie quatre fois supérieur à la limite légale permise au Royaume-Uni pour conduire. Des quantités «thérapeutiques» de médicaments sur ordonnance ont également été détectées dans l'organisme de la chanteuse.

Selon la coroner Shirley Radcliffe, Dolores O'Riordan est décédée par noyade en raison d'une intoxication à l'alcool et rien ne laisse croire que sa mort était autre chose qu'un accident.

Les résultats de l'enquête ont été dévoilés le jour de ce qui aurait été le 47e anniversaire de Mme O'Riordan.

Fondé à la fin des années 1980 à Limerick, en Irlande, The Cranberries a connu la gloire à l'international avec des succès comme Dream, Linger et Zombie.

Dolores O'Riordan a souffert de nombreux problèmes physiques et psychologiques au cours de sa vie. En 2017, le groupe avait dû couper court à une tournée mondiale parce que la chanteuse avait des maux de dos.

Dans des entrevues, Mme O'Riordan a aussi confié avoir été agressée sexuellement lorsqu'elle était enfant, lutté contre la dépression et reçu un diagnostic de bipolarité.

Au moment de sa mort, elle se trouvait à Londres pour une session d'enregistrement et prévoyait partir en tournée.

Les autres membres des Cranberries ont déclaré dans un communiqué, jeudi, qu'ils avaient toujours du mal à accepter la disparition de la chanteuse.

«Dolores vivra éternellement grâce à sa musique, ont-ils écrit. Être témoins de l'impact positif qu'elle a eu dans la vie des gens est une grande source de réconfort pour nous.»




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer