Mort du chanteur de soul américain Charles Bradley

Charles Bradley lors d'un spectacle en juin 2017.... (Photo Chris Pizzello ARCHIVES AP/Invision)

Agrandir

Charles Bradley lors d'un spectacle en juin 2017.

Photo Chris Pizzello ARCHIVES AP/Invision

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le chanteur de soul américain Charles Bradley, qui a connu le succès sur le tard, est mort samedi à 68 ans d'un cancer, a annoncé son agent.

Né en Floride, dans le sud-est des États-Unis, Charles Bradley grandit à New York où il découvre le «parrain» de la soul James Brown au légendaire Apollo Theater de Harlem.

Il se lance alors dans une carrière de chanteur de reprises de son idole, allant jusqu'à copier sa garde-robe et à imiter le style de James Brown sur scène.

Mais, malgré sa voix puissante qui rappelle celle d'Otis Redding, Charles Bradley a du mal à joindre les deux bouts.

Et c'est son premier album, sorti en 2011, qui lui vaut un début de notoriété, à plus de 60 ans.

Son dernier album, Changes, publié l'an dernier, lui a enfin permis de toucher un plus large public et a figuré sur la liste des «meilleurs albums de l'année 2016» de nombreux magazines spécialisés.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer