Patrick Zabé: Toujours vivant

L'homme derrière le légendaire ver d'oreille Agadou dou... (photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

L'homme derrière le légendaire ver d'oreille Agadou dou dou, Patrick Zabé, lance un album où il reprend 10 grands succès.

photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hugo Meunier
Hugo Meunier
La Presse

Comme le dit le vieux proverbe huron (ou est-ce algonquin ?) : « Bonne chance pour ne pas avoir la toune Agadou dou dou dans la tête si, d'aventure, tu devais te rendre à une entrevue avec Patrick Zabé. »

Pour toi, de Patrick Zabé... (image fournie par Productions Gaumond Rusk) - image 1.0

Agrandir

Pour toi, de Patrick Zabé

image fournie par Productions Gaumond Rusk

La Presse n'y échappe pas et c'est en se tapant la pomme et la poire mais sans pousser la nana (ou est-ce l'ananas ?) qu'elle débarque dans un magnifique studio vintage aux murs en bois et au sol recouvert de tapis, à l'intérieur d'un immeuble défraîchi de Griffintown.

En gros, Patrick Zabé - un chanteur qui a enfilé les tubes dans les années 60 et 70 - se paie la traite en lançant Pour toi, un album de reprises de 10 grands succès. « Mes coups de coeur », résume l'artiste de 74 ans, qui travaille sur son projet depuis six mois.

S'y retrouvent donc notamment les pièces Le téléfon (Nino Ferrer), Repose Beethoven (adaptation de Roll Over Beethoven de Chuck Berry), Et maintenant (Gilbert Bécaud) et une version française d'Over the Rainbow en duo - une première - avec sa fille, l'animatrice Kim Rusk, qui a même une pas pire voix.

UN BAND SOLIDE

Cette dernière est d'ailleurs en partie l'instigatrice de ce projet, avec son conjoint, le musicien Jean-Sébastien Chouinard (Les Respectables), qui a réalisé l'album. Quelques-uns de ses chums - et non les moindres - ont d'ailleurs été mis à contribution.

Ainsi, Antoine Gratton est au piano, Fred Fortin à la basse et Stéphane Beaudin (des Respectables) derrière la batterie. « Patrick Zabé fait partie de notre patrimoine, d'un courant pop au Québec où on traduisait des tounes américaines. J'ai retrouvé trois de ses quarante-cinq tours chez moi », raconte Fred Fortin, qui vient de lancer l'excellent Ultramarr, et qui ne s'est pas fait tordre un bras pour prêter main-forte à l'interprète de Señor Météo.

Le groupe patenté a enchaîné les trois premières pièces du nouvel album en présence de quelques journalistes et personnalités, dont l'animateur Mario Lirette et l'ancien patron de MusiquePlus Pierre Marchand, respectivement animateur et producteur de La tournée des idoles 2, à laquelle Patrick Zabé prendra part à l'automne.

Presque tout ce beau monde tape du pied pendant que résonne la musique du Téléfon dans le studio. Patrick Zabé esquisse quelques pas de danse, tandis que les musiciens ont le sourire fendu jusqu'aux oreilles.

« Bernadet... TE ! Elle est très chouet... TE ! Et sa cousine ! Elle est divine ! »

ll faut admettre que le fait de plaquer un son et des arrangements rétros sur des airs connus interprétés par la voix unique de Zabé donne quelque chose d'assez efficace et nostalgique. « Le vintage est à la mode ces temps-ci et on a fait l'album dans cet esprit, en jouant tous en même temps et non piste par piste », explique Jean-Sébastien Chouinard, qui n'a pas eu trop de difficulté à convaincre son beau-père de retourner en studio. « Oh non ! C'est même lui qui tirait la charrette », ajoute-t-il.

FAIRE DE LA PLACE À LA MALADIE

À l'instar de quelque 25 000 Québécois, Patrick Zabé souffre depuis neuf ans et demi de la maladie de Parkinson. Ça ne paraît pas vraiment quand il chante, mais, une fois que la musique s'arrête, sa tête est un peu arquée contre son épaule et il avoue chercher ses mots à l'occasion. Ça l'agace un peu de parler de cette maladie dégénérative, avoue-t-il. « Ça m'énerve. Ça me fait peur, mais je vais mieux que quand j'ai été diagnostiqué », confesse le chanteur.

C'est sa fille qui l'a finalement convaincu d'en parler, pour servir d'exemple. « On n'a jamais laissé de place à la maladie et on le fait aujourd'hui. Je ne vois pas mon père comme un malade. Il est plus beau que jamais », souligne Kim Rusk en regardant tendrement son père, né Jean-Marie Rusk.

En retrait, Annie Turcot et Nicole Charpentier, de l'organisme Parkinson Québec, se réjouissent de pouvoir compter sur le père et la fille comme nouveaux ambassadeurs.

«La maladie ne doit pas être un obstacle, alors, au lieu de s'apitoyer, il fait plein de choses et garde le contrôle de sa vie. C'est très inspirant.

»

Nicole Charpentier
Parkinson Québec

TANNÉ D'AGADOU DOU DOU

Patrick Zabé estime qu'il offre « le meilleur album de sa carrière » avec Pour toi.

Par contre, il admet du bout des lèvres en avoir soupé de jouer l'emblématique Agadou dou dou, dont la chorégraphie rudimentaire se transmet de génération en génération depuis plus de 40 ans.

Le légendaire ver d'oreille trône toujours en tête des demandes spéciales sur les plateaux de télévision et lors des spectacles. « J'aimerais qu'on m'en demande une autre, mais je ne pense pas que ça va arriver », soupire-t-il, un peu résigné.

Il se dit toutefois bien fier de dédier la chanson Ami de rêve (de Christian Simard) à son grand ami René Angélil, mort récemment, à l'instar du frère et de deux des soeurs du chanteur.

Des derniers mois éprouvants pour Patrick Zabé qui, même un peu courbé, n'a pas dit son dernier mot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer