Mylène Farmer et Sting: des étoiles et des stars

Pour des millions de fans, voilà un couple de rêve: Mylène Farmer et Sting, qui... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Paris) Pour des millions de fans, voilà un couple de rêve: Mylène Farmer et Sting, qui entremêlent leurs voix, le français et l'anglais, sur la chanson Stolen Car, offerte par Sting à la chanteuse française la plus populaire de son pays. Dans le vidéoclip très sensuel réalisé par Bruno Aveillan, nous les voyons, amoureux ou amants, dans une voiture roulant dans les rues de Paris...

Ils font la promotion de ce tube, qui s'est classé no 1 en France à sa sortie, dans une luxueuse suite du palace Royal Monceau à Paris. En attendant Mylène, Sting fait un sudoku, en nous expliquant qu'ils sont rentrés tard dans la nuit. La veille, le duo a séduit le public sur la scène des NRJ Music Awards à Cannes.

Lorsque la chanteuse à l'éternelle crinière rousse arrive, on sent une authentique complicité entre ces deux-là.

Couple de rêve, oui, car l'étoile de ces deux artistes qui ont marqué les années 80 ne pâlit pas, trois décennies plus tard. Comment réussissent-ils à conserver leurs fans, qui leur demandent à la fois d'être les mêmes et de se renouveler sans cesse?

«Je crois qu'il faut savoir se réinventer sans jamais oublier qui nous sommes profondément, murmure Mylène Farmer, avec sa typique voix douce. Évoluer éventuellement, certes, mais tout réenvisager, je ne crois pas à ça. Nous sommes qui nous sommes, mais avec une curiosité et une ouverture à essayer d'amener des choses différentes.»

«Ma stratégie est de surprendre les gens tout le temps, lance Sting. Je ne veux pas faire ce à quoi les gens s'attendent de moi. Donc je fais des choses un peu folles, et celle-ci en fait partie. Je veux seulement maintenir la surprise. Et je pense que cette collaboration est une surprise, que cette chanson est une surprise, que la vidéo est une surprise. Nous avons eu du plaisir sur ce projet.»

L'artiste a fait cadeau à Mylène Farmer de Stolen Car, un de ses titres moins connus, retravaillé en studio et qu'il espérait voir chanté par une femme. «C'est une chanson à propos d'un homme qui vole une voiture et qui imagine ceux qui sont dans cette auto. J'ai pensé que Mylène pouvait jouer l'épouse ou la girlfriend, et que je pouvais jouer le voleur de voiture ou le boyfriend...»

«C'était idéal pour moi comme proposition, poursuit Mylène Farmer. J'avoue que j'adorais déjà cette chanson. Parce qu'on envisage toujours de faire un clip, pour le coup, l'histoire s'imposait. Il y avait effectivement le double personnage pour Sting et pour moi, la maîtresse. Ça rendait possible une histoire cinématographique. Je suis très contente du choix de Sting pour cette chanson. Je lui ai proposé de faire une adaptation, parce que j'ai évidemment respecté son texte. Je crois que ça a rajouté quelque chose. En tout cas, il y avait quelque chose de très sexy entre nos deux voix et les deux langues.»

Le clip à l'ère de YouTube

Et les deux corps, pourrait-on ajouter. À 64 ans (pour Sting) et 54 ans (pour Mylène Farmer), le couple dégage un sex-appeal encore plus grand du fait de sa maturité, ce qui est magnifié dans la vidéo.

D'ailleurs, ils ont tous les deux marqué l'histoire du vidéoclip, qui était la voie royale de la musique dans les années 80. Plus particulièrement Mylène Farmer, qui a tourné avec les plus grands cinéastes des clips hautement cinématographiques. Comment voient-ils le vidéoclip en 2015, à l'ère de YouTube?

«Toujours de la même façon, dit-elle, mais avec un handicap majeur: on a beaucoup plus de difficulté à investir beaucoup d'argent dans une vidéo qu'à nos débuts. L'image est fondamentale pour la construction d'un artiste en général. Pour moi, ç'a toujours été extrêmement important.»

«Dans une industrie qui rapetisse, note Sting, les vidéos deviennent meilleur marché. Pour investir temps et argent, vous devez être certain que ce sera un succès. Je suis heureux que le risque ait rapporté: nous avons fait une merveilleuse vidéo, belle et sexy.»

Les deux artistes ont visiblement un grand respect l'un pour l'autre, et Mylène Farmer avoue qu'elle avait depuis longtemps envie de travailler avec Sting, après l'avoir vu dans de nombreux concerts.

«On s'est rencontrés à quelques occasions et je savais que Mylène était une légende, explique Sting. À New York, une femme m'a dit: «Vous allez travailler avec Mylène Farmer? Elle a donné à toute une génération de Françaises la permission d'être elles-mêmes, d'être fortes, d'être différentes. Pouvez-vous le lui dire?» C'était son point de vue sur l'effet que Mylène a eu sur des vies. Je pense que c'est merveilleux.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • <em>Interstellaires</em>, une envie d'immensité

    Disques

    Interstellaires, une envie d'immensité

    Chaque fois que Mylène Farmer sort un album, c'est un événement extrêmement bien rodé. Son fan-club est fidèle et on pourrait même dire passionnel,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer