Le Couleur rayonne à l'étranger

Le groupe Le Couleur, formé de Steeven Chouinard,... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Le groupe Le Couleur, formé de Steeven Chouinard, Laurence G-Do et Patrick Gosselin, se produira à New York et à Toronto à la fin du mois.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a quitté la scène pour travailler en coulisse au service d'autres artistes. L'ancien guitariste du groupe montréalais Chinatown, Julien Manaud, gère aujourd'hui le label Lisbon Lux Records et le groupe Le Couleur. Le trio lançait son deuxième EP, mardi, intitulé Dolce Désir.

Croisé à Paris en octobre dernier lors du festival de réseautage MaMa, Julien Manaud se réjouissait d'avoir trouvé un agent de tournée asiatique pour son groupe électro-kitsch eighties. Le 24 février, Le Couleur doit se produire à New York. Deux jours plus tard à Toronto.

Le trio formé de la chanteuse Laurence G-Do, Steeven Chouinard et Patrick Gosselin prépare également son retour en Europe avec une tournée qui doit débuter en mai. « On va peut-être aller en Chine en juin et dans un festival au Japon à la fin mai », indique leur imprésario et coréalisateur.

La stratégie adoptée il y a deux ans fonctionne à merveille. Le Couleur a su tirer son épingle du jeu à l'international avec un EP, sorti en mai 2013. Il est la preuve qu'il faut beaucoup d'efforts, de cartes professionnelles échangées et de poignées de main pour réussir à s'exporter à l'étranger. Et que c'est possible de le faire avec une approche DIY (do it yourself).

Julien Manaud et Steeven Chouinard, batteur de Le Couleur, ont fondé Lisbon Lux Records après une série de refus. «J'ai magasiné un label, mais on boudait le format EP», raconte le premier.

Selon Julien Manaud, il s'agit de la vieille mentalité. Mieux vaut faire connaître un groupe avec quelques chansons que de se lancer dans une aventure aux coûts plus importants, et faire en sorte que la sortie du premier album officiel tant espéré se fasse au moment promotionnel opportun.

Après deux premiers EP bricolés maison, Le Couleur s'est offert «une carte de visite musicale» de qualité. Direction: Brooklyn, pour confier le mixage du EP Voyage Love à David Perlick-Molinari du duo French Horn Rebellion, qui a collaboré avec Hot Chip et Cut Copy en plus de travailler sur l'album Time To Pretend de MGMT.

Après sa sortie, Julien Manaud et Le Couleur ont bâti une équipe à l'international. «On a approché des attachés de presse au Canada et en France et on a eu une belle presse. Même aux États-Unis», souligne Julien Manaud.

Ce dernier a participé à une foule d'événements de réseautage, de Berlin à New York en passant par les Trans Musicales de Rennes. «Cela fait un an que je me promène avec Voyage Love sous le bras dans différentes vitrines internationales.»

C'est par ailleurs à M pour Montréal que Manaud a rencontré les représentants de la boîte asiatique Scorched, avec qui Le Couleur est associé.

Un clip et des clics

En mai 2013, Le Couleur a misé sur son EP Voyage Love, mais surtout sur le clip du premier extrait, Vacances de 87.

Mardi, Le Couleur a lancé un deuxième EP, intitulé Dolce Désir, avec «la même stratégie». Le groupe a eu droit à une bourse de Musicaction pour quatre titres.

En ligne depuis mardi, le clip de Club Italien, réalisé par La Barbe Rousse et Joseph Heskia, constitue un long plan-séquence tourné dans le bar sans nom, situé rue du Parc, transformé en bar chic et luxuriant de Miami.

Mine de rien, l'EP Dolce Désir sortira en France, en Allemagne, au Japon, en Belgique, en Autriche et en Suisse. L'EP peut être écouté en France sur le site des Inrocks, en Allemagne et au Canada sur Exclaim!. «C'est beaucoup de suivi, mais c'est bien!», lance Julien Manaud.

Le Couleur est la preuve qu'il faut précipiter les choses pour percer à l'international. Les spectacles prévus à New York et Toronto, les 24 et 28 février sont des vitrines pour différents représentants de l'industrie. «Je leur amène mon band.»

Miser d'abord sur l'exportation

Avec sa musique électro-synth-pop, Le Couleur a plus de succès à l'étranger qu'au Québec, où il se fait quelque peu bouder en région. «On s'éloigne du format de la chanson et on s'approche de la French touch à la Sébastien Tellier, Air et Yelle», souligne Julien Manaud.

Ce dernier se réjouit de la créativité des arrangements du deuxième EP de Le Couleur. «Le show a vraiment évolué», ajoute-t-il. S'inspirant du DJ norvégien Todd Terje, Le Couleur se produit «non-stop pendant une heure».

«C'est très dansant, presque club, et pensé comme un DJ set», précise l'imprésario du groupe. La prochaine étape d'enregistrement pour Le Couleur sera néanmoins la sortie d'un album complet. «Pour les ventes, l'EP est moins intéressant.» Mais ne précipitons pas les choses. Le Couleur lancera Dolce Désir pendant la Nuit blanche dans le cadre de la soirée de clôture des Rendez-vous du cinéma québécois.

Ce sera l'occasion de souligner le deuxième anniversaire de Lisbon Lux Records, qui compte aujourd'hui quatre autres artistes dans ses rangs, soit Fonkynson, Beat Market, Heidy P. et Das Mörtal.

Du nouveau d'Ariane et de Louis-Jean

Se sont-ils parlé ? C'est par un beau hasard que Louis-Jean Cormier et Ariane Moffatt ont lancé mardi des extraits de leur nouvel album respectif.

Avec Si tu reviens, Cormier poursuit dans la veine mélodique de son premier album solo, mais il surprend avec des arrangements (cuivres, cordes folk, touches celtiques) qui rappellent Beirut ou The Decemberists. Son nouvel album, Les grandes artères, est attendu le 23 mars.

De son côté, Ariane Moffatt a dévoilé Les tireurs fous, une chanson au sujet tristement d'actualité qui fait réfléchir. Des airs planants font place à un refrain explosif. La mère dit préférer, pour ses enfants, un monde inventé à la violence ambiante. Rappelons que l'album 22 h22 sort le 10 mars; les chansons Les tireurs fous et Debout peuvent être téléchargées immédiatement à l'achat de l'album sur iTunes.

En vrac

C'est avec stupéfaction et tristesse que nous avons appris la mort de Richard Legault, le passionné de musique qui alimentait avec fougue le blogue Montréal Concerts depuis 2004. Âgé de 42 ans, le mélomane serait mort subitement avant d'être trouvé sans vie chez lui lundi La cause de son décès demeure inconnue. Nos plus sincères sympathies à ses proches.

Le festival britannique Bestival s'invite en Amérique du Nord, à Toronto, sur la plage de Hanlan's Point, les 12 et 13 juin. Au Royaume-Uni, l'événement réunira, du 10 au 13 septembre, Chemical Brothers, Underworld et Duran Duran. Reste à voir en quoi consistera la programmation de son extension ontarienne sur les berges du lac Ontario.

La reprise de I'm Your Man de Leonard Cohen que Father John Misty a servie au public du théâtre Corona, lundi à Montréal, circule de façon virale. Le webzine Consequence of Sound a mis en ligne une vidéo de Geneviève Borne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer