Sorties de disques de la semaine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'électronumérisation de la musique est au coeur des offres musicales proposées cette semaine. Pour The Flaming Lips, elle sert à la relecture d'un classique des Beatles, alors que pour Daniel Lanois, Stefie Shock et Taylors Swift, elle permet une ouverture vers de nouvelles sonorités. Finalement, la numérisation est omniprésente sur le deuxième volume de Run The Jewels, nom du projet d'un duo de rappeurs américains.

The Flaming Lips, With A Little Help From My Fwends

Après s'être immiscé il y a cinq ans au coeur de The Dark Side Of The Moon, oeuvre qui a mis en orbite Pink Floyd en 1973, c'est à Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, mythique album des Beatles sorti en 1967, que s'attaque le groupe mené par Wayne Coyne.

Pour ce projet d'envergure, des invités de marque: My Morning Jacket, Foxygen, Dr. Dog, Tegan And Sara et même Miley Cyrus sont présents dans ce délire psychédélique où distorsion et réverbération sont d'usage.

Daniel Lanois, Flesh and Machine

On connaît Daniel Lanois le réalisateur rock, celui qui a concocté au fil des 30 dernières années quelques-uns des grands succès de U2, Peter Gabriel, Bob Dylan et Neil Young, pour ne nommer que ceux-là.

On connaît aussi Daniel Lanois le guitariste, gourou de la distorsion. Mais Daniel Lanois, élève de l'électronique?

Voilà une incursion pour le moins intrigante, où le synthétique prend le dessus, tout en mouvance et recherche, et où les quelques éléments vocaux ne servent qu'à ajouter une couche sonore texturée.

Restera maintenant à éplucher l'oeuvre pour y trouver le coeur.

Stefie Shock, Avant l'aube

Et de cinq pour le chanteur à la voix saccadée. Cet Avant l'aube rappelle que celui qui «combat le spleen avec l'aspirine» a déjà été DJ.

C'est dans cette recherche des rythmes qu'il puise pour composer la trame sonore nocturne de son nouvel album.

Rythme dansant, rappel de l'électro-clavier des années 80 et même une touche de disco enduit la production.

Soulignons deux reprises intrigantes, celle d'Everybody Knows, de Leonard Cohen, et de Madame rêve, d'Alain Bashung.

Lancement demain, 18 h, au cabaret du Mile End.

1989 de Taylor Swift... - image 4.0

Agrandir

1989 de Taylor Swift

Taylors Swift, 1989

Pour son cinquième album, et à l'âge de 24 ans, bientôt 25, la reine du country convenu délaisse le style musical qui lui a apporté succès et richesse pour s'aventurer sur le chemin de la pop radio grand public.

Un pari audacieux qu'elle relève avec l'aide des réalisateurs Max Martin (Britney Spears, Katy Perry), Ryan Tedder (Beyoncé, Adele) et Greg Kurstin (Lily Allen, Take That).

Tout est donc mis en place pour satisfaire un public jeune, branché et amateur de refrains accrocheurs. Reste à voir si ses fans de la première heure, eux, apprécieront le changement.

Run The Jewels, RTJ2

Killer Mike et EI-P sont de retour sur ce deuxième volume et reprennent là où le premier volet s'était arrêté.

Nous voici donc de nouveau invités à écouter un rap truculent, gonflé à la manière américaine - tellement plus dramatique! - où l'échantillonnage est cyclique, les micros en feu et, surtout, les paroles sont vivement déconseillées aux enfants (les mauvais mots sont nombreux).

Quelques invités de marque, le plus connu étant Zack De La Rocha, ex-leader de Rage Against the Machine. C'est hargneux et violent, certes, mais la vague de fond est entraînante et percutante.

Autre sorties

Patrick Norman, Après la tombée du rideau

Medicine, Home Everywhere

Julien Sagot, Valse 333

Artistes variés, Ils chantent Louvain

Ought, Once More With Feeling

Marie-Josée Lord, Amazing Grace

Yusuf/Cat Stevens, Tell 'Em I'm Gone

Alexandre Belliard, Légendes d'un peuple

Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra, Babel

Creepers, Lush

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer