Young Fathers: échos labyrinthiques ****

La PresseCharles D'Amboise 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après avoir remporté contre toute attente le prestigieux prix Mercury du meilleur album britannique l'an dernier, Young Fathers poursuit sur sa lancée avec ce deuxième opus.

Conçu lors de la première tournée mondiale du groupe, entre chambres d'hôtels et enregistrements dans des espaces urbains abandonnés, White Men Are Black Men Too est bourré de nuances et de vents contraires qui n'offrent aucun moment de répit.

Mêlant les échos psychédéliques aux rythmes ravageurs, le trio écossais multiplie les influences musicales (rock, pop, blues, gospel, soul), s'éloignant légèrement du hip-hop, ajoutant plusieurs effets électroniques syncopés et questionnant l'identité masculine des Noirs.

Il en résulte un album sombre, entraînant et qui crée une réelle dépendance.

* * * *

HIP-HOP EXPÉRIMENTAL. Young Fathers. White Men Are Black Men Too. Big Dada.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer