• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • Leonard Cohen - Tower of Song: la genèse d'un concert ambitieux 

Leonard Cohen - Tower of Song: la genèse d'un concert ambitieux

Adam Cohen a décidé que les recettes du... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, archives LA PRESSE)

Agrandir

Adam Cohen a décidé que les recettes du concert-hommage à Leonard Cohen seraient versées au Conseil des arts du Canada, au Conseil des arts et des lettres du Québec et au Conseil des arts de Montréal, des organismes qui ont été importants dans la carrière de son père.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce soir, des artistes de premier plan venus de partout rendront hommage à Leonard Cohen au Centre Bell, où le poète a donné ses derniers concerts dans sa ville natale. Un concert-événement qui se veut à la hauteur de l'artiste disparu, explique son fils Adam Cohen.

La date

Adam Cohen s'est fait discret depuis la mort de son père Leonard, le 7 novembre 2016. «Je voulais protéger l'intimité de ma relation avec mon père», explique-t-il au téléphone. N'empêche, il y a longtemps que germait dans sa tête le concert en hommage à Leonard Cohen qui aura lieu au Centre Bell lundi et auquel participeront des artistes qui admiraient le poète montréalais.

«Deux semaines à peine après qu'il nous a quittés, je commençais déjà à y penser», confesse Adam.

Il était acquis que les recettes de la soirée seraient versées au Conseil des arts du Canada, au Conseil des arts et des lettres du Québec et au Conseil des arts de Montréal. «Ce sont les conseils des arts qui ont aidé mon père à ses débuts», explique Adam Cohen. 

Par contre, il n'était pas obligatoire de faire coïncider ce concert avec l'ouverture de l'expo Leonard Cohen - Une brèche en toute chose/A Crack in Everything du Musée d'art contemporain, qui était déjà sur les rails à pareille date l'an dernier.

«Plusieurs dates circulaient, dont celle de son anniversaire [le 21 septembre, Leonard Cohen aurait eu 83 ans]. La date choisie convenait plus à l'âme du projet qui est une commémoration. Dans la culture juive, la fin de l'année de deuil est souvent marquée par une célébration et la date du 6 novembre correspondait à ce qu'on voulait faire: célébrer l'homme, son oeuvre et ce qu'il signifiait pour nous. On voulait inviter des artistes de tous les horizons pour illustrer l'envergure de l'oeuvre et de l'influence de mon père.»

L'équipe

Il fallait d'abord monter une équipe capable de partager une vision, mais aussi de l'exécuter, explique Adam Cohen.

«Parfois, je me sentais plutôt seul avec ce projet. Peut-être trouvait-on que j'étais trop sentimental... Finalement, on a monté une équipe robuste et passionnée, on a trouvé une bonne salle, des participants internationaux d'un calibre qui pourrait plaire à mon père et qui va certainement plaire aux gens qui vont venir le célébrer.»

L'arrivée de Hal Willner a marqué un tournant. Ce producteur et compositeur américain connaît bien l'oeuvre de Leonard Cohen, lui qui a orchestré le concert en son hommage en Australie en 2005 dont témoigne le DVD I'm Your Man.

«On est allés vers lui à la toute fin et on a bien fait, dit Adam. Il a des relations incroyables et un Rolodex très impressionnant.»

L'affiche

Sting, Elvis Costello et Lana Del Rey comptent parmi les artistes que Willner a recrutés pour le concert montréalais et qui seront accompagnés par un groupe composé de musiciens qui ont joué avec Leonard Cohen et de membres des Attractions d'Elvis Costello.

Composer pareille affiche a posé quelques difficultés, reconnaît Adam Cohen.

«On a contacté beaucoup de monde et beaucoup de monde nous a contactés, mais certains sont en tournée, d'autres viennent d'avoir un enfant ou ont de la maladie dans leur famille.»

Un autre artiste prestigieux, qu'on n'a pas vu à Montréal depuis une éternité, tenait lui aussi à être de cette célébration: Tom Waits. Mais il s'est désisté pour une raison qui en dit long sur l'admiration qu'il porte à Leonard Cohen.

«Il m'avait confirmé sa présence, raconte Adam, mais, à la dernière minute, il m'a dit: "J'ai fait une crise de panique. Je n'ai jamais joué dans un lieu comme le Centre Bell, c'est trop grand. Je suis impressionné par la façon dont ton père a pu jouer dans ce genre d'aréna et créer une certaine intimité, mais moi, je ne pense pas être capable de le faire."»

Récemment, Adam a appris que le comédien Richard Gere viendrait dire un texte de son père, comme le fera Seth Rogen, et il a obtenu la confirmation que le premier ministre Justin Trudeau et sa femme Sophie Grégoire allaient également monter sur scène. Qu'y feront-ils?

«Ce sera une surprise, répond Adam. Peut-être même qu'il y aura un invité qui va tous nous surprendre, nous les organisateurs, à la dernière minute.»

L'arc narratif

Au départ, Adam Cohen savait comment débuterait et se terminerait ce concert commémoratif. Encore fallait-il monter le spectacle en tenant compte de sa distribution.

«Bien sûr, chaque invitation de ma part ou de Hal Willner venait avec une suggestion de chanson, mais il était important que ces artistes aient le choix. Moi-même, je ne voudrais surtout pas être en compétition avec les artistes dont on parle pour choisir une chanson comme Bird on the Wire, Suzanne ou Hallelujah», dit Adam Cohen en riant.

Dès lors, il était possible qu'on ne trouve pas la voix parfaite pour interpréter telle ou telle chanson. Mais il fallait surtout imbriquer l'une dans l'autre toutes les pièces du puzzle pour construire un arc narratif, raconter une histoire non seulement avec les chansons, mais avec l'oeuvre poétique de Leonard Cohen.

«On a dû un peu improviser, mais on veut s'adapter. Si, pendant les répétitions [qui ont lieu ce week-end], on constate qu'une idée ne fonctionne pas, on va reconfigurer certains numéros.»

Pour faire la transition entre ces numéros, on montrera notamment sur écran des images de Leonard Cohen qu'on n'a jamais vues auparavant, ajoute Adam.

La soirée sera filmée par le réalisateur américain Jack Bender, qui a également contribué à la mise en scène du spectacle.

Les participants

Sting, Lana Del Rey, Elvis Costello, Feist, k.d. lang, Wesley Schultz et Jeremiah Fraites de The Lumineers, Damien Rice, Patrick Watson, Philip Glass, Adam Cohen, Courtney Love, Ron Sexsmith, Coeur de pirate, Børns, Bettye LaVette, Richard Gere, Seth Rogen, Justin Trudeau et Sophie Grégoire.

________________________________________________________________________

Leonard Cohen - Tower of Song, au Centre Bell le 6 novembre, 19 h 30.

Le concert sera diffusé à la radio d'ICI Musique le 7 novembre, 20 h.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer