Prise de son: Liana, redevances impayées et SXSW

Liana... (Photo Yan Doublet, Archives Le Soleil)

Agrandir

Liana

Photo Yan Doublet, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Perdu parmi les nombreuses sorties de la semaine, les actualités musicales et les innombrables spectacles à Montréal? Notre journaliste vous sert de guide.

EP prometteur: Appelez-la Liana

Exit les concours, les reprises et la pop gomme balloune: avec son premier EP dans les bacs le 3 mars, Liana trace les contours d'une auteure-compositrice-interprète à prendre au sérieux. Mise en lumière avec son nom de famille - Bureau - à La voix en 2015, la jeune femme de Québec âgée de 24 ans plaque sa voix soul sur des textures R & B et des ambiances électros. «C'est la somme de beaucoup, beaucoup de travail», dit-elle à propos de l'écriture du minialbum Prime Time, réalisé avec son conjoint guitariste, Dominique Plante. Au fil des cinq chansons, la «bombe» - selon son épithète médiatique - proclame son indépendance et apprivoise sa sensualité. Les prochaines étapes? Un lancement le 8 mars au Divan Orange, une participation au Canadian Music Week à Toronto et, pourquoi pas, l'appel d'une maison de disques prête à héberger sa carrière.

Consultez le site internet de Liana: http://www.lianaofficial.com/

Le point sur...: À la recherche des redevances perdues

À l'image d'une toile d'araignée, l'internet est un réseau plein de trous pour les droits des musiciens. La SOCAN s'allie avec l'une de ses filiales, Audiam, pour récupérer des redevances impayées par la richissime plateforme YouTube. Les sommes concernent le droit de synchronisation, c'est-à-dire la superposition de musique sur des images, pour les vidéos diffusées aux États-Unis du 1er août 2012 au 31 décembre 2015. «Un bon exemple serait les nombreuses vidéos de mariage où l'on peut entendre On va s'aimer encore, de Vincent Vallières», dit Geneviève Côté, chef des affaires du Québec à la SOCAN. YouTube a placé sous séquestre des millions de dollars en revenus publicitaires pour dédommager les créateurs et éditeurs, qui ont jusqu'au 31 mai pour réclamer leur dû. Les ayants droit peuvent se manifester de leur propre chef ou par l'entremise d'Audiam, spécialiste des redevances sur YouTube, moyennant des frais administratifs.

Festival: Présence rehaussée à SXSW

Un contingent québécois de M pour Montréal prendra la route du festival sélect de l'industrie musicale South by Southwest, à Austin, pour la 11e année consécutive. En plus de la vitrine officielle du 17 mars, la présente édition marque le retour du Québec, après trois ans d'absence, à un événement chapeauté par le blogue new-yorkais BrooklynVegan. Ainsi, le 16 mars sous le soleil, des talents canadiens et américains fouleront la scène du Cheer Up Charlies en alternance. Merci aux pères de la Confédération: «Ce genre de showcase privé coûte assez cher, dit Sébastien Nasra, fondateur de M pour Montréal, joint au Colorado. En raison du 150e anniversaire du Canada, on a reçu un financement spécial de FACTOR [le Musicaction anglophone]. [...] Ça permet de mettre des bands de chez nous en lien avec des artistes internationaux, principalement new-yorkais.» Parmi les artistes d'ici qui tenteront de charmer les programmateurs d'ailleurs lors du festival texan: Kroy, Charlotte Cardin, We are Wolves et Duchess Says.

Claude Rajotte, de VJ à DJ

L'animateur et mélomane iconoclaste Claude Rajotte entamera dans les prochains mois une nouvelle carrière de disc-jockey au sein de l'équipe DJMTL. Après avoir joué les fossoyeurs au Cimetière des CD et asséné ses critiques parfois acerbes à la télé (MusiMax) et à la radio (feu Espace musique, CHOM), le VJ se met lui-même en danger avec un prometteur premier mix de 38 minutes de liquid drum & bass. Pour la suite, «je vous tiens au courant. J'ai très hâte de travailler avec l'équipe de DJMTL», a écrit M. Rajotte sur sa page Facebook. L'entreprise montréalaise offre ses services dans les bars, événements privés et partys en tout genre.

Sur l'internet: Mesurer son QI musical

Le magazine américain Esquire propose de mesurer votre QI musical au travers de 50 chansons, du hip-hop au rock progressif en passant par la pop. Saurez-vous associer l'extrait avec la pochette correspondante?

Participez au quiz: http://www.esquire.com/entertainment/music/quizzes/a53194/music-iq-quiz/

Concerts dans la métropole

Kroy, demain au Théâtre Fairmount

Leif Vollebekk, demain à La Tulipe

Olivier Bélisle, tous les jeudis au Divan Orange

Regina Spektor, le 5 mars au Métropolis

Peter Peter, le 8 mars au Club Soda

Devendra Banhart, le 10 mars au Métropolis

Éric Goulet, le 13 mars au Verre Bouteille

Passenger, le 14 mars au Métropolis

Steve Hill, le 17 mars au Club Soda

The Lumineers, le 18 mars au Centre Bell

Vince Staples, le 25 mars au Théâtre Corona

Daniel Bélanger, le 30 mars au Métropolis

Chocolat, le 30 mars au Théâtre Fairmount

Matt Andersen, le 30 mars à L'Astral

Nouveaux albums

Divide ÷, d'Ed Sheeran, le 3 mars

Rêvolution, d'IAM, le 3 mars

L'un de nous, d'Albin de la Simone, le 3 mars

Coastline, de Geoffroy, le 10 mars

Heartworms, de The Shins, le 10 mars

Le temps des vivants, de Vincent Vallières, le 17 mars

Spirit, de Depeche Mode, le 17 mars

Blossom, de Milky Chance, le 17 mars

The Afterlove, de James Blunt, le 24 mars

Contrôle, de Lary Kidd, le 31 mars

Automaton, de Jamiroquai, le 31 mars




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer