Toby Keith et 3 Doors Down chanteront pour Trump

Toby Keith... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Toby Keith

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Benac
Associated Press
WASHINGTON

Le concert donné à Washington la veille de la cérémonie d'investiture de Donald Trump, la semaine prochaine, réunira notamment la vedette du country Toby Keith, la chanteuse Jennifer Holliday et l'acteur Jon Voight, ont annoncé vendredi les organisateurs.

La liste des participants manquait jusqu'ici de «célébrités», plusieurs artistes de renom ayant refusé l'invitation de participer à ce concert. Mais les organisateurs insistaient pour dire que la vedette de ce spectacle, après tout, ce sera Donald Trump lui-même.

On y entendra quand même, jeudi, les rockeurs 3 Doors Down, le groupe The Piano Guys, Lee Greenwood, DJ RaviDrums et les Frontmen of Country. Donald Trump prononcera aussi un discours au cours de ce spectacle présenté jeudi au mémorial de Lincoln, la veille de l'assermentation du nouveau président.

«Nous allons accomplir quelque chose d'incroyable, a écrit le président désigné dans un gazouillis faisant la promotion du spectacle. Ce sera vraiment fantastique.»

Pour ses deux «concerts de bienvenue», le président Barack Obama avait eu droit notamment à la visite de Beyonce, Bruce Springsteen, U2, Alicia Keys, Kelly Clarkson, Eva Longoria et Jennifer Hudson. Mais M. Trump a soutenu qu'il souhaitait plutôt une fête populaire et non élitiste.

Jennifer Holliday a remporté un prix Tony pour son rôle dans la comédie musicale Dreamgirls sur Broadway. Lee Greenwood, surtout connu pour son succès God Bless the U.S.A., a déjà chanté lors de concerts pour l'assermentation de présidents républicains. L'acteur Jon Voight est un fervent partisan de Donald Trump.

Lors de la cérémonie d'assermentation proprement dite, vendredi, on entendra la jeune chanteuse Jackie Evancho et la chorale Mormon Tabernacle, et on verra des danseuses du Radio City Musical (les «rockettes»). Jackie Evancho, âgée de 16 ans, a été critiquée par certains pour cette participation, notamment parce que sa soeur est transgenre. L'adolescente a dit espérer que sa prestation saura «rapprocher» les Américains et leur faire oublier les rivalités politiques.

Le chanteur Paul Anka, originaire d'Ottawa, a par ailleurs indiqué au média TMZ qu'il avait été en pourparlers avec l'équipe de M. Trump pour interpréter lors d'un bal inaugural une version toute personnalisée de My Way, mais qu'il a dû y renoncer à cause d'engagements familiaux. Paul Anka, âgé de 75 ans, soutient que My Way (sa version de Comme d'habitude de Claude François) est la chanson préférée de Donald Trump.

Les festivités de jeudi prochain, offertes gratuitement, comprendront aussi des feux d'artifice et des fanfares militaires. Avant le concert, une autre programmation mettra en vedette des groupes qui se sont préalablement inscrits pour souligner l'occasion, comme des fanfares d'écoles secondaires, des chorales et des corps de cornemuses et tambours.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer