David Thibault: «Le Zénith, c'est big»

David Thibault... (Photo Philippe Leroux, «The Voice» France)

Agrandir

David Thibault

Photo Philippe Leroux, «The Voice» France

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nathalie Lesage

Collaboration spéciale

La Presse

David Thibault a foulé vendredi les planches de son premier Zénith, en France.

L'imposante Tournée de The Voice France s'est amorcée à Amiens, premier de 20 concerts présentés dans tout l'Hexagone.

Plus de 3500 personnes étaient présentes pour applaudir les artistes de la populaire émission de téléréalité où David Thibault s'est illustré dans l'équipe Mika.

La Presse était là pour accompagner le jeune chanteur dans ce moment «complètement fou».

Beyoncé, Fun, Céline Dion

Quelques secondes avant d'entrer en scène, David Thibault a confié qu'il ressentait la même crainte que lors des émissions télévisées.

«J'ai peur d'oublier des paroles. Faut se concentrer, apprendre nos textes, [...] les chorégraphies commencent à entrer, [...] c'est la naissance du spectacle.»

David Thibault, finissant à l'émission «The Voice» France

Ils sont huit chanteurs et neuf musiciens. Le spectacle tout en lumières, en fumée et en grands écrans est composé des morceaux qui ont porté ses artistes vers leur victoire et de collégiales chantées par l'ensemble des artistes.

David Thibault reprend ainsi Crazy In Love (Beyoncé), Wake Me Up d'Avicii (sa préférée du spectacle) et également We are Young de Fun (avec laquelle il ouvre le spectacle) ainsi qu'Un autre monde du groupe français Téléphone. Destin de Céline Dion est reprise par le duo féminin Camille Lellouche et Anne Sila pour le fait cocasse.

Showman

En coulisse, David est bon élève. Il revoit ses textes, écoute les conseils du coach qui accompagne les chanteurs depuis le début. «David était très timide, il avait tendance à se mettre en retrait. La première fois que je l'ai vu chanter, j'ai vu un showman, une transformation», a dit Damian Silvert.

Justine, 12 ans, et sa tante Armelle ont fait 40 km pour voir le concert qu'elles n'auraient pas raté pour tout l'or du monde. «J'aime David, a dit Justine. Il me fait danser !»

«On ne peut pas rester en place quand on entend sa musique. Ça donne la pêche !», d'ajouter sa tante.

Ils ont de 18 à 35 ans et cette tournée est pour chacun d'eux le moment phare de leur carrière. Ils se retrouvent au bar de l'hôtel pour fêter, l'ambiance est bonne, et l'alcool ne coule pas à flots lorsque La Presse retrouve David Thibault qui sirote un cocktail rose.

«J'ai 18 ans, j'ai le droit, lance-t-il, l'air malicieux. Ça s'est bien passé, je suis vraiment content.»

Ils trépignent tous d'impatience pour la date parisienne (le mythique Zénith où les Britney Spears, Kanye West et Eric Clapton se sont produits), mais c'est la petite ville de Carcassonne qui fait vibrer le jeune Thibault. «On fait la première partie de Johnny Hallyday. Si je pouvais le rencontrer... Je sais même pas quoi dire !»

«J'étais tout seul»

David avait 17 ans lors des enregistrements de l'émission télé et était de ce fait accompagné de sa mère et amie Guylaine Jobin. À 18 ans, depuis le 21 mai dernier, il est seul à Paris.

«Je dois avouer que j'ai trouvé ça difficile [...] j'avais pas de WiFi, je ne pouvais pas communiquer. J'étais tout seul. Mais maintenant ça va, j'ai changé d'hôtel.»

Tournée de rock star

La carrière de David est assurément atypique. Il a été découvert à 16 ans dans un concours de radio avec une reprise d'Elvis Presley, a visité le plateau d'Ellen DeGeneres et entame maintenant une tournée que peu de chanteurs professionnels peuvent se permettre.

À titre comparatif, Pierre Lapointe a fait salle comble à l'Olympia (2600 places) lors de sa dernière tournée en France alors que Lisa LeBlanc s'est offert La Cigale avec 1400 places.

Dix Zénith (entre 3500 et 6500 places) attendent David Thibault et 40 000 personnes sont annoncées au concert de Johnny Hallyday.

David Thibault rentre le 17 juillet au Québec, où l'attend une tournée. Son premier album sortira en France et au Québec cet automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer