Josh Groban en trois questions

Josh Groban a coécrit certaines chansons de son... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Josh Groban a coécrit certaines chansons de son album All That Echoes.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partager

Après Closer (2003) et Noël (2007), Josh Groban a atteint pour la troisième fois la tête du palmarès des ventes d'albums à sa sortie, et ce, devant Justin Bieber. Son huitième album, All That Echoes, s'est en effet écoulé à 145 000 exemplaires aux États-Unis. Un opus beaucoup plus rythmé que ce à quoi le chanteur a habitué ses fans. Ce disque propose à la fois des créations originales et des reprises.

Q: On sent un certain changement de rythme sur All That Echoes. Pourquoi y avoir ajouté une touche plus pop?

R: Mon nouveau producteur, Rob Cavallo (Green Day, Goo Goo Dolls), a eu un parcours très pop-rock et il m'a beaucoup influencé. Il était très conscient du milieu d'où je viens et de ma voix, mais on a trouvé un moyen de coexister en toute harmonie. Ça donne un résultat très vibrant. J'avais besoin de cette énergie et c'est un très bon mariage qu'on a ressenti réellement en studio: la moitié était remplie par l'orchestre, l'autre par le batteur de Paul McCartney ou le bassiste de Jane's Addiction, et tous se répondaient!

Q: Comment avez-vous choisi les reprises qui sont sur votre album?

R: J'aime les chansons d'amour qui parlent à la fois de nos erreurs, de nos imperfections, mais aussi de ce moment où on trouve l'âme soeur et où toutes les choses romantiques ont un sens. C'est le cas de I Believe de Stevie Wonder. J'avais aussi envie de chanter Falling Slowly, extrait du film puis de la comédie musicale Once, depuis le premier instant où je l'ai écoutée, surtout qu'elle tombait parfaitement dans mes cordes. She Moved Through the Fair est une chanson irlandaise que j'ai découverte en fouillant sur YouTube. Parfois, les plus belles chansons sont le fruit du hasard! J'ai aussi coécrit certaines des chansons de l'album. C'est un processus très intensif pour moi, car je suis plus porté sur la mélodie: je suis du genre à me réveiller à 2h du matin et à courir vers mon piano!

Q: On retrouve également deux duos sur l'album. Comment se sont déroulées ces rencontres?

R: J'écrivais avec mon ami Lester Mendes, que j'ai rencontré en faisant une chanson avec Nelly Furtado. On avait une chanson très jazz fusion avec des cordes et on voulait faire un duo. Je m'amusais un peu avec le micro et j'ai fait un bruit de trompette. C'est à ce moment qu'on a pensé à appeler Arturo Sandoval. Il a accepté et on a enregistré Un alma mas dans sa maison en cinq minutes! Quant à Laura Pausini, c'est une amie que j'ai rencontrée à Cannes il y a plusieurs années. Dès les premières notes de E Ti Prometterò, j'ai entendu sa voix dans ma tête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer