Kinetik 5.0 : grand week-end électro-industriel

Le groupe Combichrist...

Agrandir

Le groupe Combichrist

À compter de jeudi, le festival Kinetik 5.0 remplira quatre Métropolis en autant de soirs. Peu connu hors de son marché, cet événement consacré aux mouvances EBM (electronic body music), harsh industriel, noise ou hardcore (en mode DJ) dépassera les 4000 entrées payantes, attirant ainsi une clientèle non seulement montréalaise mais aussi étrangère.

Jean-François Fortin-Gadoury, directeur artistique et l'un des initiateurs de l'événement, est optimiste pour cette cinquième présentation de Kinetik en autant d'années. Designer 3D en architecture, ce jeune professionnel alimente un «très gros passe-temps». Il résume la trajectoire de Kinetik:

«Avant, nous présentions le Coma Festival à la SAT. Certains partenaires originels ont abandonné en cours de route et nous avons lancé Kinetik avec l'équipe restante. Si c'est comme l'an passé, nous compterons entre 800 et 1200 personnes par soir au Métropolis, sans compter l'événement off du dimanche à Espaces  des Arts - coin Ste-Catherine et St-Laurent. De plus, une portion du plancher du Métropolis sera occupée par des marchands de produits dérivés, ce qui crée une ambiance de foire électro-industrielle.»

Et voici les recommandations du directeur artistique:

Jeudi 17 mai: «À Montréal, Combichrist s'est produit deux fois en première partie de Rammstein  et tourné avec le fameux groupe allemand en Europe comme en Amérique. Coté Noise, Orphx  est un groupe canadien qui a déjà été invité à Mutek.»

Vendredi 18 mai: «Panzer AG est le projet parallèle d'Andy L. de Combichrist; il s'agira d'une des rares performances avec ce groupe. Haujobb, autre prise de choix au programme de jeudi, est considéré comme pionnier du mouvement idm.noise.»

Samedi 19 mai: «Hocico, un des groupes initiateurs du mouvement harsh industriel, est actuellement considéré comme le plus important groupe industriel mexicain. Noisex, prévu le même soir, est une pointure de la scène noise d'Allemagne.»

Dimanche 20 mai: « Blutengel est un incontournable du genre synthpop, il s'agit de son premier spectacle en Amérique du Nord. Quant à  S.P.O.C.K , le nom dit tout: groupe très spécial! Le même soir, un autre événement aura lieu à Espaces des Arts: cinq DJ de style hardcore s'y produiront, dont Lenny Dee (fondateur du label industriel Strength) et Stormtrooper (un des plus réputés DJ allemands du mouvement).»

Jean-François Fortin-Gadoury indique en outre qu'une portion majoritaire d'artistes invités provient d'Allemagne, de Belgique ou de Hollande, régions centrales de la mouvance électro-industrielle. Mouvance beaucoup plus considérable en Europe qu'en Amérique.

«Nous somme considérés comme le plus gros festival du genre en Amérique du Nord, nous suivons les traces du festival allemand Wave-Gotik-Treffen qui attire annuellement 40 000 personnes chaque année avec 250 artistes invités. Puisque le marché est très loin de cette réalité en Amérique du Nord, nous présentons la version réduite d'un tel festival - sept groupes chaque soir , soit de 18h30 à 3h du matin - sans compter les DJ de l'événement à Espaces des Arts. Nous n'avons aucune subvention gouvernementale, notre budget de 250 000 $ est fondé sur la billetterie et la vente de produits dérivés.»

Plus pop que les festivals Mutek, Elektra, Suoni per il Popolo ou Akousma, Kinetik attire une clientèle hybride: «Le harsh industriel mobilise les 25-35, tandis que le noise et l'industriel touchent des clientèles plus intellos et un peu plus âgées. Ainsi, dans chaque programme, nous jouons entre ces pôles afin de satisfaire tout notre monde.»

Impossible de ne s'en tenir exclusivement qu'au marché montréalais, soulève par ailleurs Jean-François Fortin-Gadoury.

«À Montréal, la clientèle électro-insdustrielle a décliné au fil du temps. Aujourd'hui, je l'estime environ à 500 personnes alors qu'elle a déjà culminé à quelques milliers de fans assidus. C'est pourquoi nous avons entrepris de regrouper les fans qui vivent partout Amérique du Nord - surtout la Côte Est américaine et le Canada anglais - New York, Boston, Toronto, etc.  Nous sommes ainsi devenus la plus importante manifestation du genre sur ce continent.»

___________________________________________________________________________

Pour infos : http://www.festival-kinetik.net/




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer