Exclusif

Radio 9 fait table rase et change de vocation

Josélito Michaud... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Josélito Michaud

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Moins de 10 mois après la transformation de Radio X en Radio 9, le propriétaire de la station, RNC Média, change de stratégie. Surpassant à peine 1 % de parts de marché dans le Montréal francophone, la direction a renvoyé hier près de 15 employés et ses principaux animateurs vedettes pour devenir une radio sportive.

Josélito Michaud, connu pour ses entrevues « humaines », est du lot des remerciés. 

« Je ne critiquerai jamais Radio 9. Ils recherchent une nouvelle vocation pour être plus fédérateurs. Je suis toutefois triste pour tous les artisans qui ont travaillé si fort », nous a-t-il dit en entrevue.

Avec de nombreux projets télévisuels en cours, dont certains seraient confirmés prochainement, l'animateur et producteur se dit plutôt soulagé de ne pas retourner à la radio à l'automne.

« Mon horaire compliquait les choses, quoique j'aurais pu le faire malgré tout. Dans le marché montréalais, qui est féroce, il faut beaucoup d'investissements publicitaires pour faire connaître une nouvelle antenne. Ce n'est pas en quatre mois que ça se fait. Tu ne peux pas te battre contre le 98,5 FM si tu n'as pas les moyens de le faire », constate M. Michaud, répétant qu'il respecte le choix de son ancien employeur de changer la vocation de la station.

DES DOUTES SUR L'AVENIR

Caroline Proulx, dont le contrat devait se terminer l'été prochain, s'est aussi dite sereine face à l'annonce de Radio 9. « Ce sont des décisions d'affaires. La station n'est pas un organisme à but non lucratif, c'est une entreprise qui est là pour faire de l'argent. Dans cette perspective, je n'ai pas à remettre en question leur décision. Je leur souhaite le meilleur succès. »

Dans les heures qui ont suivi l'annonce, hier, plusieurs s'interrogeaient quant à l'avenir de la station. En coulisse, des employés se demandaient si Radio 9 serait vendue à un nouveau propriétaire, ou comment une radio sportive serait compétitive et rentable sans diffuser de matchs d'une équipe professionnelle.

Mais le vice-président programmation et information de RNC Média et directeur général de Radio 9, Yves Bombardier, n'a pas voulu commenter ces deux aspects pour l'instant.

« Ce sont de très bonnes questions, mais je ne me permettrai pas de répondre pour l'instant. Il est trop tôt pour le dire. Tout ce que je voudrais ajouter, c'est remercier tous les employés qui ont travaillé pour nous », a-t-il affirmé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer