Sur la table de... Sarah Berthiaume

La table de travail de Sarah Berthiaume... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

La table de travail de Sarah Berthiaume

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Auteure et comédienne, Sarah Berthiaume assume la codirection artistique de la 15e édition du festival Jamais Lu, qui se poursuit jusqu'au 6 mai au Théâtre Aux Écuries. Ses pièces ont été jouées à Jonquière, Toronto et Avignon. Elle travaille actuellement à la rédaction de deux nouvelles créations théâtrales.

Une pierre

Je suis de retour d'une résidence d'écriture de 10 jours à Terre-Neuve organisée par le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et le Playwrights' Workshop Montréal (PWM). Une expérience incroyable en compagnie de cinq autres auteurs. J'ai ramassé cette pierre sur la plage de Norris Point, dans le parc national du Gros-Morne.

Du thé

Quand j'écris, je bois du thé. Le préparer me force à me lever de ma table de travail. J'aime le rituel. Je bois du thé japonais, mais je ne suis pas maniaque. Je change de thé avec chaque projet: il y a le projet verveine, le projet chaï, etc.

La table de travail

Elle appartenait à mon arrière-grand-mère maternelle. Ma grand-tante y a joué à l'école, elle a servi d'établi à mon grand-père, et c'est sur cette table que ma mère a fait son bac en littérature. Elle a des rayons sur le côté où je peux ranger mes ouvrages selon mes projets. Je l'adore.

Zone de Marcel Dubé

Pour la soirée Vendre ou rénover (qui avait lieu le 28 avril dans le cadre du festival Jamais Lu), je devais revisiter l'oeuvre de Dubé. Inspirées d'une émission de Canal Vie, deux équipes s'affrontaient et devaient défendre un point de vue: garder l'oeuvre et la revisiter, ou l'éliminer du répertoire.

Autour de la table

Planche de bande dessinée

Mon chum et moi, on a participé à la campagne de sociofinancement des Éditions Pow Pow, qui se spécialisent dans la bande dessinée et qui amassaient des fonds pour pouvoir traduire leurs titres en anglais. Ils nous ont envoyé une planche de Zviane pour nous remercier de notre contribution.

Collage

Mon chum, Marc Larivière (qui a illustré Trois Princesses de Guillaume Corbeil aux éditions Le Quartanier), a fondé son agence de design graphique, Supersymétrie, en 2014. Il a conçu une série de microfiches de vulgarisation scientifique destinée au grand public. Je les trouve très belles, alors je les ai encadrées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer