Des essais à tenir à l'oeil

Ne suis-je pas une femme?: femmes noires et féminisme,... (Image fournie par la maison d'édition)

Agrandir

Ne suis-je pas une femme?: femmes noires et féminisme, de Bell Hooks

Image fournie par la maison d'édition

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Survol des essais parus récemment qui valent le détour.

Ne suis-je pas une femme?: femmes noires et féminisme

Bell Hooks

Cambourakis

Le livre Ain't I a Woman?: Black Women and Feminism est un classique de la littérature féministe. Publié pour la première fois en 1982, il a enfin été traduit et c'est une excellente nouvelle. Les questions qu'il soulève sont plus actuelles que jamais: l'impact du sexisme et du racisme sur les femmes noires, leur marginalisation, le mépris dont elles sont l'objet. Comme le rappelle Beyoncé (citant Malcolm X) dans son album Lemonade, la femme noire est la personne la moins respectée en Amérique. Une lecture essentielle.

L’effet 11 septembre-15 ans après, de la Chaire... (Image fournie par la maison d’édition) - image 2.0

Agrandir

L’effet 11 septembre-15 ans après, de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Image fournie par la maison d’édition

L'effet 11 septembre -  15 ans après

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Septentrion

En septembre prochain, on soulignera les 15 ans des attentats du 11-septembre. Quel impact cet acte terroriste a-t-il eu sur notre façon de concevoir la sécurité, la vie privée? Quel impact sur les frontières, sur les politiques américaines et canadiennes? Parmi les auteurs de ce recueil dirigé par Elisabeth Vallet et préfacé par Charles-Philippe David, des étudiants-chercheurs qui étaient encore tout jeunes en 2001 et qui réfléchissent aujourd'hui à ce nouveau monde qui est le leur.

Les possibles du féminisme : agir sans « nous », de Diane... (Image fournie par la maison d’édition) - image 3.0

Agrandir

Les possibles du féminisme : agir sans « nous », de Diane Lamoureux

Image fournie par la maison d’édition

Les possibles du féminisme: agir sans «nous»

Diane Lamoureux

Les éditions du remue-ménage

Dans la foulée du débat sur qui est ou n'est pas féministe, voilà un livre (au ton universitaire, il faut le préciser) qui aide à clarifier certains concepts et à bien comprendre l'évolution du mouvement au Québec. Professeure de philosophie politique à l'Université Laval, Diane Lamoureux affirme que les féministes doivent renoncer au «nous» afin d'inclure les différentes expériences d'oppression des femmes qui peuvent aussi bien venir du patriarcat que du système capitaliste ou du racisme. En d'autres mots, elle défend l'idée - dominante dans les cercles féministes aujourd'hui - de l'intersectionnalité. Une réflexion intéressante.

Les déracinés: ils vivent ailleurs que là où ils sont nés

12 récits, photos et bande dessinée

XXI (Vingt et un) Hors Série

La revue a réuni des textes qui parlent tous, d'une façon ou d'une autre, de l'exil. Qu'il s'agisse d'un retour à la terre natale ou des espoirs brisés d'une femme qui a quitté son pays pour travailler comme domestique à l'étranger, chaque histoire est unique et poignante. L'ensemble permet de mieux comprendre la problématique des réfugiés qui est au coeur de l'actualité aujourd'hui. Et bien sûr, comme dans tous les numéros de XXI, les illustrations sont superbes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer