Un orage compromet le spectacle des Foo Fighters

Dave Grohl a dessiné un trône lui permettant... (Photo Nick Wass/Invision, archives AP)

Agrandir

Dave Grohl a dessiné un trône lui permettant de remonter sur scène. Sur la photo, le concert du groupe à Washington, le 4 juillet dernier.

Photo Nick Wass/Invision, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y a rien comme un gros stress météorologique pour titiller l'adrénaline d'une foule. Quand elle compte plus de 75 000 personnes et qu'elle se fiche de la pluie, disons que la soirée devient d'autant plus survoltée et jubilatoire.

Mais les réjouissances auront été de courte durée sur les plaines d'Abraham, samedi soir, puisqu'il a fallu interrompre le très attendu spectacle des Foo Fighters après quatre chansons, en raison d'un violent orage.

Quatre chansons mémorables, cela dit.

Quand l'immense drapeau des Foo Fighters s'est effondré devant la scène, quelques minutes avant le début du spectacle, il pleuvait des cordes. Dave Grohl a crié et martelé les accords d'Everlong. Assis dans son trône, avec sa jambe cassée dans le plâtre, il faisait virevolter sa crinière brune déjà trempée par la pluie comme à la belle époque du grunge.

Lui et ses comparses regardaient la foule avec un sourire de satisfaction quand ils ont enchaîné rapidement avec Monkey Wrench.

«Je m'en fous de ceci, s'est écrié Grohl en montrant du doigt sa jambe. Je m'en fous de cela, a-t-il poursuivi en parlant de la pluie. Tout ce que je fucking care, c'est vous, que vous passiez du bon temps!»

«On doit continuer», a-t-il dit en enchaînant rapidement avec Learn To Fly. Il a interrompu la chanson. « Je vais vous dire quand on doit arrêter. Pas maintenant! [...] Si vous fucking dansez, on va fucking continuer de jouer.»

Gonflé à bloc comme un prisonnier enchaîné sur une chaise, Grohl donnait tout ce qu'il pouvait, tout comme le batteur Taylor Hawkins, le bassiste Nate Mendel, ainsi que les guitaristes Pat Smear et Chris Shiflett. Mais après Something for Nothing, le groupe a dû se retirer et annoncer une pause. «Ce n'est pas sécuritaire», a lancé Dave Grohl.

Quelques minutes plus tard, le tonnerre grondait dans le ciel déchaîné. La grande majorité des spectateurs sont néanmoins demeurés postés devant la scène, comme s'ils entendaient sauver l'honneur du rock'n'roll.

Trente minutes plus tard, il n'y avait plus d'espoir. Le grand patron du Festival d'été de Québec s'est avancé sur la grande scène avec une tête d'enterrement.

«Écoutez, c'est la première fois que cela arrive, a lancé Daniel Gélinas. Nous sommes désolés... Les conditions météorologiques sont exécrables [...] Dave a un plâtre, il est blessé... ce n'est pas facile... Je vais dire comme quelqu'un a déjà dit. À une prochaine fois, peut-être.»

Cela ne serait pas surprenant que ce soit partie remise pour Foo Fighters, tant Dave Grohl, Taylor Hawkins, Nate Mendel, Pat Smear et Chris Shiflett ont semblé apprécier leur séjour à Québec.

La présence des Foo Fighters - dont le spectacle au FEQ était le seul prévu en territoire québécois - avait été compromise par la fracture à une jambe de l'ex-Nirvana en plein concert en Suède, le 12 juin dernier.

Grohl a dessiné un trône lui permettant de remonter sur scène. Une belle locomotive. Mais quand il a quitté la scène, samedi, il était trempé jusqu'aux os. Ses copains aussi.

Dave Grohl est sans doute l'un des musiciens les plus prolifiques, accessibles et terre-à-terre de sa génération. C'est un rockeur né qui donne tout ce qu'il peut au public en spectacle.

Parions qu'il tiendra parole et que son groupe et lui reviendront à Québec, ou du moins en province.

En attendant les Rolling Stones

Si vous voulez tout savoir, les membres des Foo Fighters sont arrivés à Québec vendredi matin, à bord de leur autocar de tournée, parti de Toronto. Ils ont logé à l'Auberge Saint-Antoine et soupé dans une salle privée de Chez Boulay, à la suggestion du chanteur de Rush Geddy Lee. Taylor Hawkins et Nate Mendel ont même fait du vélo dans le coin du Petit Champlain.

Autre grand spectacle-événement sur les Plaines de ce 48e Festival d'été de Québec: le spectacle des Rolling Stones mercredi soir.

Royal Blood

Mention particulière pour le power-duo Royal Blood qui assurait la première partie des Foo Fighters, samedi soir.

La force de son mur de son hard rock était à la mesure de la foule immense. Détail amusant, le batteur Ben Thatcher portait un t-shirt de Céline Dion.

Il convient de souligner à quel point le FEQ permet à de nombreux groupes de se produire devant la plus grande foule de leur carrière. C'était le cas de Royal Blood, samedi soir, qui en a savouré chaque instant.

Le duo était aussi épris de sa musique que nous. Sa finale de sa chanson Out of The Black avec des accords de Black Sabbath prenait aux tripes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer