Le Carrefour à la croisée des idées

Martine Delvaux... (Photo André Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

Martine Delvaux

Photo André Pichette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Salon du livre de Montréal 2016

Arts

Salon du livre de Montréal 2016

Découvrez nos entrevues avec les écrivains et les moments forts du Salon du livre de Montréal 2017. »

La directrice du Salon, Francine Bois, a eu l'idée d'un espace consacré aux échanges et à la discussion. Le Carrefour réunira trois acteurs du milieu culturel: la Maison des librairies, l'Espace de la diversité et l'Espace Histoire du Canada. Au programme: ateliers, tables rondes, rencontres d'auteurs, «prescriptions littéraires»...

La Maison des libraires

Dans tout bon party québécois, c'est autour d'un comptoir de cuisine que ça se passe... L'Association des libraires l'a compris et on retrouvera donc une vraie cuisine dans sa Maison des libraires. Les visiteurs seront conviés à venir jaser littérature avec les invités. Plusieurs personnalités ont accepté de se prêter au jeu de la « prescription littéraire », une activité qui remporte toujours beaucoup de succès dans les salons et qui consiste à conseiller une lecture plutôt qu'un comprimé d'aspirine.

Du côté des écrivains, Patrick Senécal, Martine Delvaux, Simon Boulerice, Chrystine Brouillet ont accepté d'y participer. Les ex-politiciennes Pauline Marois et Françoise David y iront elles aussi de leurs conseils littéraires, tout comme les comédiennes d'Unité 9 Eve Landry et Angèle Coutu.

« Il y aura également un salon avec une bibliothèque et un coin lecture dans la Maison des libraires, note Stéphane Rivard, chargé de la promotion et des partenariats à l'Association des libraires du Québec. On mise beaucoup sur les discussions croisées et sur la collaboration avec les deux autres occupants du Carrefour [l'Espace de la diversité et l'Espace Histoire du Canada, consacré à Montréal]. Et on va bien sûr en profiter pour parler du métier de libraire. »

Plusieurs autres activités sont au programme, comme des combats de dessin ou encore, des tables rondes durant lesquelles on parlera de la critique littéraire, du renouveau des librairies indépendantes ou de la création d'une chaîne Booktube. Impossible de ne pas aller y faire un tour.

Espace de la diversité

Lancer un dialogue, c'est l'objectif premier de l'Espace de la diversité, qui offrira un large éventail d'activités ayant pour but de faire découvrir des écrivains moins connus du grand public et qui proposent une perspective différente. Cet Espace, occupé par des organismes à but non lucratif et par la maison d'édition Mémoire d'encrier, souhaite initier des échanges autour de thèmes comme la parole des femmes, la liberté d'expression et l'exil. L'Espace de la diversité s'est fixé trois missions.

D'abord, rendre le Salon du livre plus accessible. « Il y a des gens qui se sentent intimidés par ce type d'événement, explique l'écrivaine Yara El-Ghadban, présidente de l'Espace de la diversité. Le salon a donc offert des billets à plusieurs organismes communautaires qui organiseront des visites pour des clientèles marginalisées. »

On souhaite également débattre d'enjeux d'actualité liés à la diversité. La question du racisme sera donc au coeur de plusieurs discussions. « Des militants et des écrivains viendront nous parler d'oeuvres et de penseurs qui nourrissent leur engagement, poursuit Yara El-Ghadban. De là, on pourra élaborer une grande "bibliographie pour combattre le racisme". L'objectif est de connaître et dialoguer avec ces écrivains et ces oeuvres qui, par leur imaginaire, dérangent et refondent l'ordre des choses. On veut également donner la parole aux voix fragiles, celles qu'on entend peu ou pas. » Enfin, l'Espace de la diversité a pour mission de faire découvrir la littérature internationale.

Parmi la cinquantaine d'auteurs attendus, on trouve donc plusieurs invités internationaux, comme le Sénégalais Felwine Sarr, un des invités d'honneur du Salon, le poète américain Ocean Vuong et la Belge Geneviève Damas. L'activité La géographie de l'imaginaire fera quant à elle une belle place à la littérature du monde arabe et à la littérature hispanophone. Enfin, on proposera autour de 800 titres en provenance d'un peu partout dans le monde grâce à une collaboration avec la librairie Zone Libre et Bookwitty.com, une plateforme multiculturelle et multilingue. Bref, cet Espace de la diversité sera littéraire, mais il sera aussi éducatif et citoyen.

Histoire du Canada - Montréal

C'est la Librairie de Verdun qui est responsable de l'animation de l'Espace Histoire du Canada, le troisième colocataire du Carrefour. Et « parce qu'on est en 2017 », le thème choisi cette année est la ville de Montréal. Il y a mille et une façons de parler de la métropole et la librairie de la rue Wellington a élaboré un très beau menu pour le faire : on parlera de design avec Michel Dallaire, d'histoire avec Laurent Turcot et Dinu Bumbaru, de la communauté LGBT avec Denis-Martin Chabot ainsi que des clientèles marginalisées de Montréal avec Olivier Sylvestre.

Les libraires vont également partager leurs coups de coeur avec les visiteurs du Salon. Au total, quelque 375 titres ayant comme thème Montréal - « C'est un hasard », assure le libraire Billy Robinson - garniront les rayons des bibliothèques du stand.

Des romans mais aussi des essais, des BD, des polars et des livres jeunesse. Les éditions Les 400 coups animeront pour leur part une activité autour d'un abécédaire en photos de Montréal, activité qui « incitera les Montréalais à lever les yeux lorsqu'ils déambulent dans leur ville », espère Billy Robinson qui ajoute que la Librairie de Verdun souhaite créer un espace intimiste où les gens se sentiront bien.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer