Passez au salon: leçons d'humilité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Salon du livre de Montréal 2014

Arts

Salon du livre de Montréal 2014

Découvrez nos entrevues avec les écrivains et les moments forts du Salon du livre de Montréal 2014. »

Josée Lapointe

Ils se font balayer du regard, demander où sont les toilettes, confondre entre eux, engueuler. Pour de nombreux auteurs, les séances de dédicaces dans les salons du livre sont des passages obligés qui s'apparentent à de la torture et qui demandent une forte dose d'humilité.

Les journalistes de La Presse Isabelle Massé et Hugo Fontaine, qui ont déjà vécu cette expérience parfois éprouvante, ont récolté les anecdotes de dizaines d'écrivains, d'Alexandre Jardin à Michel Tremblay, de Kim Thúy à Michel Rabagliati. Ils les ont réunies dans Passez au salon, sympathique petit livre publié chez Québec Amérique lancé cette semaine.

Les 150 anecdotes qui y sont répertoriées font souvent sourire, oui, mais peuvent aussi toucher: on le constate, de vraies rencontres ont lieu grâce au seul pouvoir des mots. À lire pour découvrir le côté humain des auteurs, compatir un peu et rigoler beaucoup.

Extrait de Passez au salon

Par pitié, de Claudia Larochelle

India Desjardins, c'est la coqueluche des salons du livre. Une superstar! Le plaisir d'être à ses côtés en séance de dédicaces à Gatineau, en 2014, pour le recueil de nouvelles Miroirs, fut donc immense. On ne comptait plus le nombre de visiteurs... pour elle! J'étais davantage spectatrice que romancière jusqu'à ce qu'une fille de 12 ans me tende son livre: Je vais aussi vous demander votre signature parce que vous faites un peu pitié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer