Une murale en hommage à Leonard Cohen

Une oeuvre murale en hommage à l'auteur-compositeur-interprète Leonard Cohen... (Photo JOEL SAGET, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Photo JOEL SAGET, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une oeuvre murale en hommage à l'auteur-compositeur-interprète Leonard Cohen sera peinte sur la façade d'un édifice de 20 étages situé dans la rue Crescent, juste au nord de la rue Sainte-Catherine, dans l'arrondissement de Ville-Marie.

Le maire de Montréal Denis Coderre a confirmé la nouvelle mardi matin sur Twitter, en publiant une photo de l'immeuble: «Ce magnifique mur au centre-ville deviendra d'ici septembre prochain une magnifique murale 8500 pi2 de Leonard Cohen», a-t-il écrit. La Ville doit maintenant approuver le financement de ce projet estimé à 200 000 $.

Le maire Coderre avait promis de rendre hommage à l'artiste montréalais, mort le 7 novembre dernier à l'âge de 82 ans. Même si Leonard Cohen avait ses habitudes dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, où il possédait une maison en face du parc du Portugal, la Ville a choisi de peindre un mur du centre-ville.

Le projet initié par le collectif MU dans le cadre de sa série hommage aux «bâtisseurs culturels de la Ville», sera mené par l'artiste visuel Gene Pendon (surnommé Starship), qui a notamment fait les portraits d'Oscar Peterson et de Dany Laferrière. Il sera épaulé par l'artiste visuel américain, El Mac.

Janine Sutto et Michel Tremblay, Alys Robi ont également été immortalisés sur des murs montréalais dans le cadre du projet de MU.

Le projet d'oeuvre murale en hommage à Leonard Cohen remonte à il y a trois ans, a détaillé Élizabeth-Anne Doyle, directrice générale et artistique de MU. Elle devait d'abord être peinte pour célébrer les 80 ans du chanteur montréalais. Sur la façade de l'édifice Balfour, immeuble de 10 étages situé sur le boulevard Saint-Laurent, à l'angle de Prince-Arthur.

«À ce moment-là, les propriétaires de l'édifice avaient entrepris des travaux de façade, donc le projet a été repoussé, puis mis sur la glace, a précisé Gene Pendon. Lorsque Leonard Cohen est décédé, le maire Coderre a relancé le projet, mais au centre-ville, dans son arrondissement», a-t-il précisé.

Les travaux devraient commencer à la fin du mois de juin, début juillet, selon le collectif MU. «Ce sera un chantier de 8 à 10 semaines, nous a dit Gene Pendon. Donc ça devrait être prêt vers le mois de septembre. Personnellement, c'est ma plus grosse murale. C'est au moins trois fois plus grand que ce que je fais d'habitude, donc c'est vraiment un beau défi.»

Le Musée d'art contemporain (MAC) présentera à l'automne l'exposition Une brèche en toute chose/A Crack In Everything, qui réunira une foule d'artistes pluridisciplinaires (dont Jean Leloup et Ariane Moffatt) qui s'inspireront de l'esthétique et des thèmes récurrents de l'oeuvre musicale et poétique de Cohen.

Des discussions ont déjà eu lieu avec le conservateur du MAC John Zeppetelli pour que l'oeuvre soit éclairée ou habillée de projections pendant la durée de l'expo.

Est-ce que ce sera un jeune ou un vieux Leonard Cohen? Un portrait en couleur ou en noir et blanc? Pourra-t-on y lire les paroles de certaines chansons ou certains poèmes? Des références visuelles à Hallelujah ou Suzanne? Des messages de ses admirateurs? Le concept n'est pas encore définitif, s'est limité à dire Gene Pendon.

Les épreuves finales de l'oeuvre murale seront validées par la succession de Leonard Cohen, dont son fils Adam, avant le début des travaux, a souligné Élizabeth-Anne Doyle.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer