Direction du MBAM: Nathalie Bondil jusqu'en 2021

Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du... (Photo fournie par le MBAM)

Agrandir

Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal.

Photo fournie par le MBAM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), Nathalie Bondil, vient d'être reconduite dans ses fonctions pour cinq ans, soit jusqu'en 2021.

Le président du conseil d'administration du musée, Jacques Parisien, a annoncé lundi la prolongation du contrat de Mme Bondil. « Le MBAM vit actuellement une croissance remarquable: la capacité de Nathalie Bondil à entreprendre, à se renouveler et à sortir des sentiers battus a permis au MBAM de se classer parmi les meilleurs musées », déclare M. Parisien dans un communiqué de presse.

Nathalie Bondil dirige le musée depuis 2007, à la suite du départ de Guy Cogeval, devenu président des musées d'Orsay et de l'Orangerie, à Paris. Depuis cette date et une politique de diversification des expositions comme des publics cibles, la fréquentation du MBAM a doublé. Le musée est devenu le plus visité du Canada et a exporté 15 de ses productions dans 29 villes du monde.

Mme Bondil a introduit la musique au musée dès 2008 avec l'exposition La musique et la danse dans l'oeuvre d'Andy Warhol, puis Imagine : la ballade pour la paix de John & Yoko, en 2009. Elle a invité la mode au musée avec une rétrospective de l'oeuvre d'Yves Saint Laurent en 2008 et La planète mode de Jean Paul Gaultier, en 2011, une exposition qui a enregistré plus de 2 millions de visites à Montréal, Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres, Melbourne, Paris, Munich et Séoul.

Sous la direction de Mme Bondil, le Musée des beaux-arts de Montréal aura agrandi son campus de deux nouveaux pavillons, notamment pour subvenir aux activités éducatives, communautaires et d'art-thérapie qui ont fortement augmenté depuis son entrée en poste. Le musée suscite un engouement sans précédent de la part de la communauté montréalaise. De 42 000 en 2013, le nombre de membres du musée atteint aujourd'hui 107 000, un record canadien.

Malgré des coupes du gouvernement du Québec, la santé financière de l'institution de la rue Sherbrooke a permis à sa collection d'augmenter de 25 % en 10 ans, avec l'acquisition de 8472 oeuvres.

Lundi, Nathalie Bondil a remercié le conseil d'administration du MBAM pour sa « confiance ». « Rien de ce qui a été accompli ne serait possible - c'est tout simplement vrai - sans son soutien éclairé, sans l'excellence des équipes, sans ce pays inspirant qui porte le meilleur de moi-même », a dit la directrice franco-canadienne née à Barcelone en 1967.

Mme Bondil a, par ailleurs, été honorée récemment par la République française. En visite officielle au Canada, le premier ministre français Manuel Valls lui a remis, le 13 octobre, la médaille d'officier des arts et des lettres, une distinction honorifique qui s'ajoute aux insignes de chevalier des arts et des lettres qu'elle avait reçues en 2008.

Mme Bondil a été honorée à de nombreuses reprises depuis six ans. Elle a reçu l'Insigne du mérite de la faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal en 2011, le prix Samuel de Champlain de l'Institut France-Canada en 2012, un doctorat honoris causa de l'Université McGill en 2013 et un autre de l'UdeM en 2015, la médaille du Centre Jacques-Cartier en 2014, le prix Camille-Laurin et l'Ordre du Canada en 2015, et enfin la médaille de l'Assemblée nationale du Québec cette année. Elle est aussi vice-présidente du Conseil des arts du Canada et vice-présidente de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer