La collection Gurlitt sera exposée à Berne

Le tableau Femme assise d'Henri Matisse fait partie... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le tableau Femme assise d'Henri Matisse fait partie du trésor de Cornelius Gurlitt - quelque 1500 pièces au total - qui avait été découvert en 2012, stocké dans de mauvaises conditions, lors d'une descente de la douane dans son appartement de Munich puis dans un autre logement, à Salzbourg en Autriche.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Genève

Le Musée des beaux-arts de Berne, héritier de l'impressionnant stock d'oeuvres d'art cachées par Cornelius Gurlitt, dont le père fut un marchand d'art sous le IIIe Reich, a annoncé lundi qu'il exposerait une partie de ces oeuvres.

«Nous allons réaliser en même temps une exposition à Bonn et Berne», a déclaré à l'AFP une porte-parole du musée suisse, Maria Teresa Cano.

Le trésor de Cornelius Gurlitt - quelque 1500 pièces au total - avait été découvert en 2012, stocké dans de mauvaises conditions, lors d'une descente de la douane dans son appartement de Munich puis dans un autre logement, à Salzbourg en Autriche.

Selon les conclusions de la commission d'experts formée fin 2013 pour enquêter sur le trésor de Gurlitt, qui a fait du musée des beaux-arts de Berne son héritier, des soupçons plus ou moins lourds pèsent sur l'origine de quelque 150 oeuvres, tandis que l'origine d'environ 350 pièces reste à déterminer.

En janvier, la commission a indiqué avoir identifié avec certitude que cinq pièces (sur les 1500) ont été volées par les nazis.

L'exposition simultanée à Berne et Bonn «entend présenter l'état actuel de la recherche» sur la collection Gurlitt et apporter une plus grande «transparence» dans cette affaire, a précisé le musée de Berne dans un communiqué.

«Cette importante collection doit être présentée à un large public et être accompagnée d'une contextualisation historique et scientifique», a-t-il ajouté.

En novembre 2015, la Kunsthalle nationale de Bonn avait annoncé une exposition Gurlitt durant l'hiver 2016/2017. Le musée de Berne était alors resté silencieux.

La collection de M. Gurlitt, mort en mai à 81 ans, comprend des Picasso, Monet ou Chagall, sortis de l'oubli en 2012 lors de leur découverte dans son appartement à Munich, ainsi que d'autres dessins ou peintures retrouvés plus tard dans son logement de Salzbourg.

En novembre 2014, le Musée des beaux-arts de Berne, désigné comme héritier de la collection dans un testament de M. Gurlitt, avait accepté cette donation.

Mais une cousine de Cornelius Gurlitt tente de faire valoir des droits sur l'héritage. En mars 2015, un tribunal de Munich a reconnu comme valable le testament contesté de M. Gurlitt. Toutefois, sa cousine «a fait appel», a expliqué Mme Cano, précisant que le musée «attend encore la décision».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer