Le photographe québécois Guy Borremans est décédé

Fantômes, de Guy Borremans.... (Photo tirée du site de Guy Borremans)

Agrandir

Fantômes, de Guy Borremans.

Photo tirée du site de Guy Borremans

Partager

La Presse Canadienne
Montréal

Le photographe québécois Guy Borremans, qui a cumulé plus de 50 ans de carrière, est décédé samedi à l'âge de 78 ans, écrit lundi le quotidien Le Devoir.

Exploitant également ses talents de cinéaste, caméraman, directeur photo et réalisateur, Guy Borremans a entre autres travaillé à l'Office national du film (ONF), en compagnie d'Arthur Lamothe, Gilles Groulx, Clément Perron, Gilles Carle et bien d'autres.

Il a aussi oeuvré au sein du département du film des Nations unies lors d'un passage de trois ans à New York, au milieu des années 1960.

Entre deux oeuvres cinématographiques, photographiques ou visuelles, il sera par ailleurs chargé de cours à l'Université de Montréal, à l'Université de Moncton, à Concordia ainsi qu'à l'UQAM, et ce de 1975 à 1995.

Guy Borremans était né à Dinant, en Belgique, en 1934, avant d'immigrer au Québec avec sa famille en 1951.

Depuis «La Femme image», premier film indépendant tourné au Québec en 1959 et sa première exposition solo de photographies en 1956, il a participé à plus de 72 productions de film et il a présenté 33 expositions solo de photographie.

Pour Michel Guimont, propriétaire d'une galerie à Québec qui exposait les oeuvres de l'artiste, il s'agit d'un choc.

Selon lui, il était possible de savoir que M. Borremans souffrait de problèmes de santé, mais pas qu'il puisse mourir du jour au lendemain. M. Guimont estime que le Québec vient de perdre l'un de ses photographes les plus importants du 20e siècle.

M. Guimont se rappelle avoir rencontré M. Borremans il y a moins de deux ans, dans le cadre d'une exposition portant sur les photographes «rebelles».

«C'était principalement des photos des années 1950, mais c'est à ce moment-là que je suis entré en contact avec lui, et depuis, nous exposons de ses photos», a-t-il déclaré.

«Je savais qu'il avait des problèmes de santé, mais je crois qu'il ne savait pas lui-même ce qu'il pouvait avoir», a ajouté M. Guimont, sans pouvoir donner plus de détails.

Le galériste parle de Guy Borremans comme d'un homme «qui a commencé à produire une oeuvre très jeune - il avait peut-être 16 ou 18 ans».

«Il a toujours fait de la photographie, même cet automne; il avait trouvé un nouveau modèle, et il avait produit toute une série de photographies», a ajouté M. Guimont.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer