Morgan Stanley dépasse largement les attentes

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley (MS) a plus que... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley (MS) a plus que doublé son bénéfice net au deuxième trimestre sur fond de fièvre des opérations de fusions-acquisitions, un créneau où elle est très active, selon un communiqué publié jeudi.

D'avril à juin, le bénéfice net ressort à 1,85 milliard de dollars, contre 803 millions de dollars un an plus tôt.

Cette performance se traduit par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence des marchés américains, à 94 cents, alors que les analystes misaient sur 55 cents.

Le chiffre d'affaires a progressé de 1,1% sur un an à 8,60 milliards de dollars, également supérieur aux attentes (8,19 milliards).

Cette croissance de l'activité est due à la gestion de fortune, métier sur lequel elle mise pour l'avenir.

La division de titres institutionnels, qui comprend notamment le courtage et la banque, a vu son chiffre d'affaires reculer de 2,5%, alors que son bénéfice avant impôts a progressé de 3,3% à 1,01 milliard de dollars.

Dans le détail, le conseil financier, indicateur sur la santé des fusions et acquisitions, a enregistré des recettes de 418 millions de dollars, en hausse de 25,5% sur un an.

Moteurs de la rentabilité des banques d'affaires américaines depuis la crise, l'activité de «revenus fixes» (courtage des obligations, des changes et des matières premières) a vu à l'inverse ses recettes reculer de 16,6% à 1 milliard de dollars. C'est davantage que chez ses rivales JPMorgan Chase (-15%), Goldman Sachs (-10%) et Citigroup (-12%). Bank of America a enregistré une hausse de 5% de ces produits financiers offrant des rendements parmi les meilleurs mais elle est désormais dans la ligne de mire des autorités réglementaires.

C'est la gestion de fortune, au coeur de la stratégie du directeur général James Gorman, qui a permis à Morgan Stanley de compenser ce ralentissement. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,2% à 3,71 milliards et le bénéfice imposable a bondi de 17% à 767 millions de dollars.

La division investissement affiche pour sa part un chiffre d'affaires en hausse de 2,7% à 692 millions de dollars, pour un bénéfice imposable de 205 millions (+28,1%).

À Wall Street, l'action Morgan Stanley progressait de 1,48% à 32,98 dollars vers 12H00 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer