Dicom vendue à une société de Chicago

«C'est une excellente nouvelle pour nous, a confié... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

«C'est une excellente nouvelle pour nous, a confié à La Presse le vice-président de Dicom, François Poliquin. Ça fait 22 ans que je travaille dans l'entreprise et enfin il y aura de nouvelles opportunités de carrière pour tous nos employés, des possibilités d'avancement. Ce qui n'était pas le cas avant.»

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise de livraison Dicom express, dont le siège social est situé à Montréal, a été achetée jeudi dernier par Wind Point Partners, une société d'investissement en capital-investissement de Chicago. Wind Point acquiert une participation majoritaire dans l'entreprise québécoise, qui a dû créer une nouvelle société plateforme pour la transaction, le Groupe Dicom Transport.

«C'est une excellente nouvelle pour nous, a confié à La Presse le vice-président de Dicom, François Poliquin. Ça fait 22 ans que je travaille dans l'entreprise et enfin il y aura de nouvelles opportunités de carrière pour tous nos employés, des possibilités d'avancement. Ce qui n'était pas le cas avant.»

Depuis plusieurs mois, Dicom voulait progresser en faisant l'acquisition d'autres entreprises dans le transport, mais n'avait pas les fonds nécessaires. Ce sont des spécialistes en acquisition qui ont mis les deux entreprises de Montréal et de Chicago en contact.

Le cofondateur de Dicom Express, Peter Overning, âgé de 74 ans, qui dirige la société depuis 40 ans, souhaitait prendre sa retraite. Scott Dobak devient donc chef de la direction avec l'équipe de direction actuelle.

Générer de la valeur

Wind Point Partners gère des engagements d'environ 2,5 milliards de dollars. Dans un communiqué, un des directeurs de Wind Point, Konrad Salaber, a précisé que réunir Scott Dobak, l'équipe Dicom et le conseil d'administration de Wind Point allait à coup sûr générer de la valeur: «Nous sommes ravis de ce partenariat avec une équipe impressionnante et nous avons hâte de faire croître Dicom à l'interne et par le biais d'un programme d'acquisition robuste.»

De son côté, le président actuel de Dicom, Pierre Poliquin, qui est âgé de 66 ans, reste en poste. Le vice-président de Dicom, François Poliquin, a d'ailleurs tenu à préciser que les décisions continueraient d'être prises au Québec: «Les dirigeants de Wind Point ne veulent pas gérer une entreprise de transport, ils veulent que Dicom fructifie. Notre entreprise demeure québécoise, ça ne change rien. Ils sont là pour nous donner les moyens de progresser.»

Dicom génère actuellement un chiffre d'affaires de 175 millions de dollars. La société fournit des services de transport accéléré en entreprise, que ce soit les petits colis, les charges partielles ou les charges complètes. Soixante-dix pour cent du marché se trouve au Québec et en Ontario. Pour le reste du Canada, elle fait affaire avec des partenaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer