Fraises contaminées: Adonis élargit son rappel

Des jus, des cocktails et des smoothies à base de fraises vendus chez Adonis ne... (Photo fournie par le MAPAQ)

Agrandir

Photo fournie par le MAPAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des jus, des cocktails et des smoothies à base de fraises vendus chez Adonis ne doivent pas être consommés. Les boissons maison ont été fabriquées avec des fraises qui pourraient être contaminées par l'hépatite A et qui sont visées par un rappel depuis samedi dernier.

Des jus, des cocktails et des smoothies à... (Photo fournie par le MAPAQ) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par le MAPAQ

Les épiceries Adonis annonçaient, samedi, qu'une quantité inconnue de fraises congelées provenant d'Égypte de marque Montana vendues dans ses commerces avaient été contaminées par le virus de l'hépatite A et que des cas de maladie avaient été rapportés. 

Lundi, l'entreprise, en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), a élargi son rappel aux jus d'Adonis fraise et banane (1 L et 500 ml), aux smoothies « Douceur aux fraises » (1 L et 500 ml) et aux cocktails Adonis, Monsieur Twister et Saveur d'été contenant des fraises. Les boissons ont été fabriquées avec les fraises congelées. 

« Les produits qui font l'objet de la présente mise en garde étaient offerts à la vente jusqu'au 13 avril 2018 inclusivement, et ce, dans tous les établissements de l'enseigne Adonis. Le jus et le smoothie étaient vendus à l'état réfrigéré et conditionnés dans des bouteilles en plastique, alors que les cocktails étaient vendus au comptoir par un préposé. L'étiquette du jus et du smoothie comporte, outre leur dénomination propre, la mention « Adonis » et le logo de cette enseigne », indique le MAPAQ dans un communiqué.

La chaîne a elle-même décidé de procéder au rappel du produit et a demandé l'assistance du Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) pour diffuser l'avis. 

« Les personnes qui ont ce produit en leur possession sont donc avisées de ne pas le consommer et de le retourner à l'établissement où elles l'ont acheté. Même si le produit visé ne présente pas de signe d'altération ni d'odeur suspecte, le consommer peut représenter un risque pour la santé s'il a été consommé cru. La cuisson inactive le virus de l'hépatite A », a précisé le MAPAQ.

« L'infection par le virus de l'hépatite A se manifeste habituellement par de la fièvre, un malaise général, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements et un inconfort abdominal. L'infection peut aussi causer une jaunisse (peau jaune et blanc des yeux jaune), une urine foncée (brunâtre) et des selles pâles. Les symptômes peuvent apparaitre jusqu'à 50 jours (7 semaines) suivant la consommation d'aliments contaminés », précise le ministère.

Des personnes qui ont consommé l'aliment visé par le rappel ont été infectées. Le MAPAQ indique à quiconque aurait mangé ces fraises et qui n'est pas vacciné contre l'hépatite A de consulter un professionnel de la santé dans les plus brefs délais et de contacter le 8-1-1 en cas de doute.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer