Le taux de mortalité infantile au Nunavut est troublant

Iqaluit, au Nunavut.... (Nathan Denette, archives PC)

Agrandir

Iqaluit, au Nunavut.

Nathan Denette, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

Le taux de mortalité infantile au Nunavut est plus de deux fois supérieur au taux national pour les filles et plus de six fois pour les garçons.

C'est là une donnée troublante qui ressort d'un portrait intitulé Les filles publié ce matin par Statistique Canada et qui, en réalité, parle des jeunes de 17 ans et moins en général.

Au Nunavut, le taux de mortalité infantile s'élève à 9,8 décès pour 1000 naissances vivantes. Pour les garçons, ce taux s'élève à 32,3 décès pour 1000 naissances vivantes.

La mortalité infantile, précise Statistique Canada, « est une indicateur important de la santé de la mère et de celle du nourrisson et est associée à la disponibilité et à l'efficacité de services de soins de santé. Il s'agit du nombre de décès d'enfants de moins d'un an pour 1000 naissances vivantes ».

Autre donnée troublante d'un tout autre ordre : au Canada, environ le tiers des filles et des garçons de 5 à 17 ans sont en surpoids ou sont obèses.

Entre 5 et 11 ans, ce sont les filles qui sont le plus susceptibles d'avoir un problème de poids (33,3 % comparativement à 22,4 % pour les garçons).

Ensuite, les choses s'inversent : de 12 à 17 ans, 29,3 % des filles sont obèses ou en surpoids, alors que c'est le cas de 44,5 % des garçons.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer