Des intervenants veulent une stratégie nationale en soins palliatifs

Devant l'approche « morcelée » des soins palliatifs au Canada, divers... (PHOTO MATHIEU WADDELL, archives LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MATHIEU WADDELL, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fannie Olivier
La Presse Canadienne
Ottawa

Devant l'approche « morcelée » des soins palliatifs au Canada, divers intervenants discutent cette semaine à Ottawa de l'importance de donner priorité à ce dossier.

Les participants à la Conférence nationale sur l'importance des soins palliatifs tenteront de dégager un « consensus » et de recommander aux différents paliers de gouvernement les grandes lignes d'une stratégie nationale sur la question.

Car les besoins vont en augmentant, et les ressources sont rares, a expliqué en entrevue Ghislain Savoie, fondateur du centre de soins palliatifs La maison Mathieu Froment-Savoie, du nom de son fils décédé.

L'an dernier, la maison située à Gatineau a reçu 750 demandes d'accompagnement de fin de vie, mais a dû rejeter pas moins de 500 d'entre elles, faute d'espace et de ressources, a-t-il déploré. Pire, dans de nombreuses régions du pays, il n'y a tout simplement aucun centre de soins palliatifs.

Le groupe qui se réunit cette semaine n'a pas encore de demande précise à faire en termes d'argent et de stratégie concrète. M. Savoie aimerait toutefois voir davantage de sensibilisation offerte sur le sujet auprès de la population en général. Il croit également qu'il devrait y avoir plus d'investissements en recherche et dans la formation de médecins dans ce domaine, de même que dans les infrastructures d'accueil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer